[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > Y > YORKSTON, JAMES

When The Haar Rolls In

YORKSTON, JAMES

Domino

jeudi 27 novembre 2008, par Jean-François Sénéchal

(3.5/5) Ce quatrième album de l’Écossais James Yorkston fait suite à l’excellent The Year of the Leopard, paru en 2006. Sur ce dernier, le « songwriter » avait emprunté une approche plus directe où prédominaient la guitare et la voix. Il reléguait ainsi au second plan les musiciens qui l’accompagnaient depuis ses tous débuts, The Athletes. Avec When the Haar Rolls In, les athlètes de Yorkston font un retour en force, plus en forme que jamais, partout présents dans ces neuf (longues) compositions aux orchestrations élaborées. Mais plus encore que sur ses deux premiers disques, Yorkston a renforcé les rangs de ses vieux compagnons avec des musiciens qui enrichissent l’instrumentation de ses nouvelles pièces : bouzouki, vibraphone, harmonium, clavecin, harpe, mandoline, clarinette, piano, etc.

Avec des paysages musicaux qui se déploient aussi somptueusement, l’album est de toute évidence celui d’un folksinger davantage intéressé par l’exploration musicale que par les traditions folkloriques au sens strict. Écrits dans une prose dense et narrative, les textes sont eux aussi marqués par l’exploration et la découverte : comme à son habitude, Yorkston raconte des histoires de voyages, des rencontres, des moments de vie sur le ton intimiste de la confidence. C’est d’ailleurs l’image d’un bateau qui orne la pochette de l’album, bateau fantaisiste qui mêle l’embarcation et la maison, comme un lieu de vie où l’on peut se sentir chez soi peu importe l’endroit. Mais la présence de l’Écosse demeure tout de même omniprésente à travers des noms de lieux et d’autres références qui parsèment les textes de Yorkston. Le titre de l’album se réfère d’ailleurs à un brouillard typiquement écossais (le Haar) qui, venant de la mer, remonte dans les vallées, parfois jusqu’à Glasgow.

Avec ce disque, James Yorkston démontre qu’il est plus que jamais un auteur-compositeur de haut niveau, mais méconnu de ce côté de l’Atlantique. Peut-être son bateau est-il là pour mieux nous le faire connaître, loin de son Haar natal.

- Desc. : Folk orchestral
- R.S.V.A. : Adem, Adrian Crowley, Bert Jansch

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0