[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > Y > YEASAYER

All Hour Cymbals

YEASAYER

(We Are Free)

jeudi 24 juillet 2008, par Nicolas Pelletier

(4/5) Psyché-rock très intéressant ! Les quatre Brooklinois de Yeasayer se permettent de monter leurs chansons avec une simplicité désarmante. Parfois, ce n’est qu’avec deux accords de piano, des voix et des percussions primaires, mais originales, du genre à frapper sur des bouteilles de bière. Les structures sont nouvelles, mais tellement simples qu’on frise le « jam » plus ou moins organisé.

Malgré toute cette apparence de simplicité volontaire, il ne faut pas croire que la musique de Yeasayer soit simplette pour autant. On y entend plusieurs instruments peu communs, comme la sitar, ainsi que des bruits concrets, qui servent de percussions. Certains ont décrit leur musique de « folk hybride, tribal, incantatoire » et je ne pourrais mieux la mettre en mots. C’est exactement ça. Dans un de leurs clips sur le Web, on les voit faire décoller un party en invitant toute une « gang » de gens à chanter avec eux. Participatifs, pas ringards du tout.Composé d’Anand Wilder, Chris Keating, Ira Wolf Tuton et Luke Fasano, Yeasayer s’est fait découvrir en 2007 au festival South by Southwest et s’annonce comme la nouvelle sensation new-yorkaise. Rarement a-t-on entendu un groupe aussi équilibré, sans réel meneur.

Chacun y tient son rôle et c’est l’intense énergie commune de ces quatre sympathiques gars qui fait décoller le tout. Il y a quelque chose de fortement organique qui fait que l’on embarque. L’album All Hour Cymbals, leur premier, se termine sur une suite de pièces plus lentes, mais le tout reste fort intéressant.

- Desc. : Folk hybride, tribal, incantatoire
- R.S.V.A. : Man Man, Clap Your Hands Say Yeah, The Dodos

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0