[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > X > XX, THE

Coexist

XX, THE

XL

vendredi 26 octobre 2012, par Nicolas Pelletier

(3.5/5) Un bel album tout en sensibilité et en retenue de la part du populaire duo de Londres. Mais je dois émettre un bémol assez important : la redondance ! On dirait que plusieurs des chansons sont en fait le même morceau au point où votre humble serviteur a dû vérifier si son lecteur de mp3 n’était pas accidentellement sur le « repeat » d’un seul morceau !

Le deuxième album du trio composé de Romy Madley Croft, Oliver Sim et Jamie Smith est composé de beaux moments d’intimité et suit la même ambiance minimaliste, tristounette qui rappelle par moments Young Marble Giants, Depeche Mode ou du vieux Cure et le new wave sombre des années 80. La modernité arrive surtout par le minimalisme musical.

The XX s’en tient à quelques notes de piano ou de guitare électrique traficotées d’effets réverbérants (Try). La voix de mademoiselle Croft est plus colorée que celle de Slim, plus linéaire, moins expressive, plus grise. Sur Reunion, Croft est presque sensuelle alors que lui reste froid, distant. La seconde partie de la chanson est plus dynamique, se rapprochant de ce que font Slove avec Sarah Krebs (en bien moins sexy !). Une légère touche de steel drums des Caraïbes apporte une jolie couleur, un brin de soleil, dans cette musique autrement faite pour meubler un loft aux murs de béton lisses, peints blanc. Sur Missing, Slim y met plus d’émotion, sans toutefois s’approcher du charisme vocal de Stuart A. Staples (Tindersticks) ou de Matt Berninger (The National).

Un album bien meilleur que plusieurs de ces merdes qu’on entend à la radio — c’est clair ! —, mais qui gave par sa linéarité, par son manque d’écarts à la grisaille. Dans un contexte précis, comme dans un bar underground désertique, dans certaines scènes de film, ou au milieu de la nuit en pleine insomnie, The XX prendra tout son sens et sa musique gagnera en beauté.

- Desc. : Pop new wave minimaliste
- R.S.V.A. : Young Marvle Giants, Lali Puna, Looper

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0