[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > W > WOODEN BIRDS, THE

Magnolia

WOODEN BIRDS, THE

Barsuk

samedi 18 juillet 2009, par Jean-François Rioux

(2/5) Andrew Kenny a quitté American Analog Set pour former son projet, The Wooden Birds, qui malgré tout revient à une sonorité fort semblable à son groupe précédent au bout du compte. L’idée de démarrer son propre projet émerge sans doute du désir de s’entourer de nouveaux collègues. De toute façon, si vous connaissez le genre de chant que pratique Kenny, vous vous doutez bien qu’il ne lâchera jamais de notes aiguës à la Thom Yorke.

La voix paisible et légèrement détachée plane sur la musique simple, délicate et répétitive des Wooden Birds. Un peu comme son ancien groupe, ou encore coome The New Year, les lead de guitare amènent parfois la mélodie principale aux pièces. Les compositions sont minimales dans lesquelles on y entend souvent que guitares, basse, voix et percussions.

Après la première écoute complétée, les rythmes sont redondants voire agaçants. Le manque d’originalité de titre en titre est éloquent et lassant. Malgré tout, l’appréciation que l’on a envers Kenny, on ne réussit pas à être comblés de cette facilité. Il est aussi redondant d’entendre presque tout au long de l’album des accords étouffés (en anglais palm mute).

Malgré quelques belles mélodies, The Wooden Birds est loin des attentes. Le matériel ferait un très moyen disque d’American Analog Set, la comparaison étant facile et inévitable. Un disque solo de Kenny, voix guitare, aurait suffit.

- Desc. : Pop fragile acoustique
- R.S.V.A. : The New Year, Iron & Wine, Death Cab For Cutie

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0