[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > W > WONG, DUSTIN

Dreams Say, View, Create, Shadow Leads

WONG, DUSTIN

Thrill Jockey

mercredi 28 mars 2012, par Olivier Boivin

(1.5/5) Dustin Wong, reconnu pour jouer en boucle des accords de guitare sans s’épuiser, nous revient ici avec un titre d’album plutôt louche, des sonorités apaisantes mais monotones. Lâchez vos somnifères, la solution à votre insomnie vient d’être trouvée. C’est comme s’il avait pour mandat de nous endormir et de compter les moutons à notre place.

Les changements d’accords qu’on peut entendre sur ce disque, aussi rares qu’ils soient, font du bien. Le premier album nous avait laissé un peu perplexe. Voilà qu’avec la venue de Dreams Say, View, Create, Shadow Leads, non seulement on garde le goût amer d’antan, mais la morosité est à son apogée. Introverti et personnel, Dustin Wong maîtrise sincèrement son jouet appelé guitare sèche pour les intimes. On explore une stagnation musicale, pour ensuite, telle une vague aléatoire de l’océan, nous diriger vers un rivage un peu plus loin. On change le mal de place. Surpris de voir qu’il n’y a aucune surprise sur l’album, il a suffit d’une seule écoute pour comprendre la dynamique, mais je me suis forcé de l’écouter plusieurs fois pour en retirer le plus de compréhension.

Le résultat de mon acharnement revient au même. Simplicité extrême. Je ne pense pas qu’il existe beaucoup de disques aussi peu nuancés que celui-ci. Finalement, ce disque plaira aux plus attendris d’entre nous. Il a le mérite de l’endurance, certes, mais il faudrait incorporer d’autres sonorités originales à l’album, une subtilité vocale ou un instrument de plus. Pour amateurs de musique minimaliste ambiante avertis !

- Desc. : Guitar FX geek
- R.S.V.A. : Yellow6, Mark McGuire, Phil Manley

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0