[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > W > WINTER GLOVES

About a Girl

WINTER GLOVES

Paper Bag

samedi 18 octobre 2008, par Nicolas Pelletier

(2.5/5) Montréal a peut-être perdu ses Expos et son Grand-Prix, la ville regorge de talents musicaux exportables ! Cet autre groupe de chez-nous produit un rock énergique aux guitares assez acérées, mais surtout dominé par des riffs funky pondus par les claviers (Factories), dont les sonorités sont souvent inspirées des années 70s, mais semblent avoir été actualisées via des effets. Le titre Invisible débute avec un riff d’enfer aux claviers, archi entraînant… mais la mélodie vocale ne livre pas la marchandise au même haut niveau. Si ça avait été le cas, on aurait eu là un tube d’enfer…

Les rythmes frisent parfois le disco (Let Me Drive) avec une énergie qui rappelle celle des Vancouverois de You Say Party, We Say Die !, avec cette basse souvent « fuzzée », voire synthétique. Les guitares servent surtout de support musclé pour appuyer une section ou un refrain. Autrement, elles se font discrètes.

Au fond, le seul véritable problème de Winter Gloves est son absence de bonnes mélodies. Le chanteur Charles F n’arrive jamais à vraiment produire un air mémorable, bien que son chant soit juste et bien travaillé (Glass Paperweight). Les choses se replacent vers le dernier tiers de ce court premier album avec des mélodies plus beatlesques (Hillside) et des riffs plus solides (Party People avec voix haut perchée - probablement la meilleure du lot), mais bon, ce n’est pas encore du grand art : on oublie vite l’air une fois la chanson terminée. Sachez également que les dix chansons de About A Girl ne durent que trente minutes au total.

- Desc. : Pop moderne
- R.S.V.A. : The Go Find, Postal Service, Death Cab For Cutie

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0