[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > W > WINFRED E. EYE

Till I Prune

WINFRED E. EYE

Antenna Farm

jeudi 19 mars 2009, par Nicolas Pelletier

(4/5) Amateurs de folk intime à la Hayden, amateurs de alt-country-punk à la Violent Femmes, sortez de vos tanières et précipitez-vous sur le plus récent album du duo Aaron Calvert (chant, guitare) et Mikel Garmendia (basse, guitare), paru sous le pseudonyme Winfred E Eye, qui, pour la petite histoire, était le nom du grand-père du chanteur. Le duo en est à son cinquième album.

Des chansons qui nous rappellent la belle époque de Gordon Gano - voix éraillée, groove hillbilly punk (Lil’ Peak- de loin la plus dynamique du lot) y côtoient des chansons intimes feutrées qu’on croirait avoir été pondues au fond d’un ranch au beau milieu d’une nuit trop sombre pour être racontée autrement qu’en chansons (Sleeping). La souffrance d’un cœur blessé y est omniprésente, et ceux et celles qui plongeront dans Till I prune devront s’attendre à voir ressurgir des fantômes d’amours perdus. C’est triste à pleurer, mais c’est également très beau (His Den).

On pourrait qualifier la musique de Till I Prune de folk intime électrifié. C’est-à-dire du folk très doux, souvent susurré au micro comme s’il s’agissait de confidences à l’oreille. Mais la guitare en avant-plan est souvent l’électrique, l’acoustique servant de fond, rôle quand même primordial (Packed Up). La musique de Winfred E. Eye rappelle celle des Cowboy Junkies à cet égard, mais avec un ton beaucoup plus triste et souffrant que celui des Ontariens. Comme la Nuit dérobée des Chiens, par exemple.

Les deux complices collaborent ensemble depuis une décennie. Calvert, qui est également éducateur, a publié un album pour enfants il y a quelques années. Les deux Californiens ont jadis fait partie des groupes Evergreen et Cars Get Crushed respectivement et sont ici accompagnés par Craig Adams à la guitare, Rich Douthit à la subtile batterie et Eric Torborg (guitares additionnelles). NP

- Desc. : Folk intime électrifié
- R.S.V.A. : Hayden, Tindersticks, Monsieur Mono

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0