[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > W > WILKINS, BEN

S/T

WILKINS, BEN

Milagro

jeudi 8 mars 2012, par Nicolas Pelletier

(2/5) Ce Ben Wilkins est un nouveau venu, et pourtant, il sonne comme s’il ressurgissait d’une autre époque. D’une époque révolue ! Les pièces de cet Ontarien maintenant installé à Montréal baignent dans le soul sauce 1970, avec violons et tout le tralala avec une voix qui rappelle celle de George Michael (Soup For One) !

Dans les passages les moins rétro, les airs de Wilkins ressemblent à ceux d’un autre Ben : Folds, celui-là. Il faut dire qu’ils ont beaucoup en commun. Leurs chansons sont basées sur le piano et leur voix est claire et bien travaillée. Par moments, on a des petits moments de Jamiroquai, mais dans une telle guimauve qu’on ne tapera pas du pied sur les rythmes de Ben Wilkins. Les violons omniprésents sont vraiment envahissants (comme sur la fin de Through to You) et ça amène souvent un côté pompeux qui alourdit le tout. Lorsque Wilkins beurre un peu moins épais, ses chansons prennent des airs de McCartney époque Wings (le début de The Fall).

Le parcours de Wilkins est particulier : après ses études en trompette classique à l’Université McGill, il part en Chine étudier le mandarin et la musique au Conservatoire de Shanghai. De retour à Montréal, il se met à l’enregistrement avec l’aide de Pascal Shefteshy et Pierre Marchand. Il travaillera également avec James di Salvio, s’occupant des arrangements des cuivres et cordes et chantant même sur un titre de l’album « The Garden ».

- Desc. : Piano soul 70s
- R.S.V.A. : Ben Folds, Wings, Jamiroquai

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0