[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > W > WHOMADEWHO

The Plot

WHOMADEWHO

Gomma

jeudi 3 décembre 2009, par Nicolas Pelletier

(4/5) Ce trio de Danois savent combiner guitares rock et rythmes quasi-disco dans le but de faire danser les plus virils mélomanes. Trickster est un tube à la Franz Ferdinand avec basse ultra dynamique, presque pop 80. WhoMadeWho démontrent également une belle variété de styles. Cyborg, vers la fin de l’album, est un rock plus musclé, quoiqu’encore très mélodique. La plupart des chansons de leur second album varient entre solides riffs et moments disco (TV Friend), et ce, parfois au sein du même morceau. Plusieurs sont assez contagieux, à la Super Furry Animals (The Plot) et l’influence des Talking Heads est perceptible à plusieurs endroits, surtout au chant où Tomas Høffding, aussi bassiste, épouse souvent le style de David Byrne, (Small Town City, dont l’allure est plutôt robotique). Le tout sonne aussi moderne que les Franz, même si certains moments semblent directement issus de la new wave circa 1988… ou d’un album d’Air.

WMW a un fort penchant pour les airs délicieusement sensuels, funky, dansant… tout juste à la limite de la pop sirupeuse (Keep Me In the Plane). La voix de Høffding, douce et mélodique, transporte dans une ambiance fort agréable. Les guitares, par Jeppe Kjellberg, sont exactement à cheval entre Franz Ferdinand (This Train, avec voix disto) et Duran Duran, sans jamais trop tomber dans les clichés. À ce titre, seule la toute dernière, Working After Midnight, tombe dans une série de lieux communs. L’influence du Bowie des années Thin White Duke est également perceptible dans Office Clerk, qui aurait pu figurer sur « Scary Monsters » si ce n’avait été des sonorités plus techno. Élève de l’univers DJ, Tomas Barfod (aka Tomboy) complète le trio en produisant la rythmique et les effets sonores.

WMW a définitivement trouvé une recette fort efficace pour faire taper du pied sans pour autant produire une musique creuse. Il y a sans doute deux presque-bombes dans ce « The Plot » et plusieurs très bons moments, à la Maps.

- Desc. : Disco pop funk
- R.S.V.A. : Super Furry Animals, Franz Ferdinand, Mew

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0