[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > W > WHITE HILLS

Heads On Fire

WHITE HILLS

Thrill Jockey

vendredi 2 octobre 2009, par Jeff Bugz

(4/5) Le groupe new yorkais White Hills se donne pour mission d’amener le space rock, bien sûr adapté au goût du jour, dans le nouveau millénaire. Le trio fort inspiré par la musique des années 60-70 se lance à fond dans un rock répétitif et hallucinant.

Le batteur de cette époustouflante formation psychédélique, Kid Millions (aussi d’Oneida), enregistre avec le groupe et joue les concerts new yorkais mais ne tourne malheureusement pas vraiment avec White Hills. Son compatriote Dave "The Doctor" Pankenier le remplace lors des tournées. La batterie est un élément attirant dans la musique du trio ; elle est folle, déroutante et imprévisible comme seul Millions sait le faire. Le bassiste Ego Sensation se mêle à la musique comme un caméléon, avec une basse parfois répétitive, lourde et teintée de distorsion, question de laisser le guitariste Dave W. délirer totalement !

White Hills c’est la lourdeur de Black Sabbath, des rythmes effrénés à la La Otracina, ou du kraut rock à la Oneida dans une concentration surprenante de mélodie et d’égarement psychique. Pas besoin de narcotique pour voyager lors de l’écoute de Heads On Fire ! Contrairement à certaines influences du groupe, leur musique est électrique et intense. Cependant, rien n’empêche que vous y entendiez parfois des références à des groupes comme The Doors et Led Zeppelin.

Les productifs White Hills nous ramènent dans le passé et n’hésitent pas à brouiller les styles afin de nous offrir leur merveilleux monde de musique instrumentale décapante, un peu comme si Hendrix avait pris plus de substances hallucinogènes et qu’il avait joint les Sabbath complètement défoncés.

- Desc. : Rock psychédélique
- R.S.V.A. : La Otracina, Wooden Shjip, Black Sabbath

EN CONCERT DIMANCHE LE 4 OCTOBRE 2009 À LA SALA ROSSA AVEC WOVENHAND 21h.

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0