[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > W > WHAT MADE MILWAUKEE FAMOUS

What Doesn’t Kill You

WHAT MADE MILWAUKEE FAMOUS

Barsuk

jeudi 5 mars 2009, par Nicolas Pelletier

(2/5) Ça prend du temps avant de trouver quoi que ce soit d’intéressant sur cet album de What Made Milwaukee Famous, un quintet pop rock basé à Austin, au Texas. En fait, ça prend trois chansons. Dès le départ, les gars ont placé trois titres très distorsionnés, très grunge, mettant en vedette des paroles hurlées, à l’instar de quantité de groupes Top 40 qui innondent les radios canadiennes anglophones.

Arrive enfin The Right Place, qui, sans jeu de mot, tombe en place au moment où l’auditeur (ou du moins le critique qui écrit ces lignes) allait décrocher pour de bon. La chanson est très pop, à la Sloan, mais au moins, on s’accroche à quelque chose. For The Birds, la suivante, connaît de bons moments, mais retombe dans une tendance lourde de hurlements comme les trois premiers morceaux.

Ce n’est finalement qu’en deuxième moitié que John Houston Farmer, Michael Kingcaid et Jason Davis, tous trois guitaristes et chanteur (Farmer tenant également la basse) connaissent leurs meilleurs moments, alors qu’ils délaissent la distorsion sale pour agripper des guitares acoustiques et mieux laisser planer le chant mélodieux (Self-Destruct, à la Coldplay). Les chansons deviennent soudainement plus aérées, et on y entend beaucoup mieux les belles harmonies vocales (Resistance St., qui se permet même quelques touches de clavier). Les guitares sèches peuvent quand même être dynamiques (Prevailing Wind, avec son beau refrain) mais on ne retombe plus dans les clichés post-grunge canadiens. L’album se termine dans la douceur et la légèreté avec Middle Of The Night, livrée dans un format type « répétition ».

En bref, un album assez commun, qui a quelques hauts mais plusieurs bas, de rock canadien top 40 comme on entend beaucoup.

- Desc. : rock mainstream
- R.S.V.A. : Shyne Factory, Sloan, Grandaddy

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0