[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

The Red Album

WEEZER

(Universal/DGC)

vendredi 6 juin 2008, par Jean-François Rioux

(3,5/5) Rivers Cuomo et son groupe nous envoient pour cet été leur sixième album en plus de quatorze ans d’existence. Le bambin sans titre est baptisé par la force des choses The Red Album, puisque cet album est rouge, comme certains de ses prédécesseurs éponymes (il y en a un vert et un bleu).

Le premier simple, Pork & Beans, est un tube parfait pour les temps ensoleillés : il est accrocheur, mélodique, vraiment dans l’esprit des albums colorés du groupe. Les points faibles de l’album rouge sont évidemment les morceaux qui ne sont pas chantés par le leader du groupe : Though I Knew, Automatic et King, cette dernière si vous possédez le disque version de luxe. Car encore une fois, les multinationales, toujours avec leurs mauvaises intentions, ont créé deux versions pour cet album : une version moins coûteuse avec 10 pièces et l’une un peu plus coûteuse avec 14 titres et un livret plus imposant. Il faudra qu’un jour cette manigance des grosses compagnies s’arrête, sinon ils pousseront eux-mêmes les gens vers le téléchargement.

Pour en revenir à l’album rouge, les premières écoutes sont décevantes : on s’attendait à tellement plus. Par contre, après plusieurs écoutes, on se laisse aller à chanter à tue-tête avec Rivers et sa bande. La pièce Heart Songs est une We Didn’t Start The Fire des temps modernes, avec tous les groupes et artistes nommés par Cuomo dans la chanson qui nous fait facilement sourire, tandis qu’Everybody Get Dangerous aurait pu être une pièce de Red Hot Chili Peppers tirée de l’album Californication. La savoureuse Dreamin’ est, pour sa part, la seconde meilleure composition de cet album sans contredit avec ses refrains et mélodies si entraînants.

La version luxueuse contient quatre morceaux de plus : deux bons, deux mauvais. Parmi eux, Pig, où la seconde partie de la pièce est tout simplement une ode plagiée de Bohemian Rhapsody de Queen. Un bel album d’été qui satisfera le plus grand fan comme le jeune nouveau.

- Desc. : Power pop
- R.S.V.A. : Nada Surf, Nerf Herder, Imperial Teen

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0