[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Wavvves

WAVVES

Fat Possum

dimanche 30 août 2009, par Jeff Bugz

(3/5) Le petit groupe de San Diego, dirigé par Nathan Williams, a suscité pas mal d’intérêt de la part des médias dernièrement. Le groupe s’est attiré cette attention avec de bonne chanson, malgré la pire qualité sonore possible. Enregistré à la maison sur un système plus que désuet, l’album en entier est à peine écoutable.

Les chansons pop et naïves ne font décidément pas le charme de Wavves. C’est plutôt la piètre qualité sonore de leur musique qui fait jaser. Le groupe se donne dans un genre de dream-pop assez accessible mais dans lequel le résultat est un peu plus dans la veine garage rock lo-fi. Les paroles sont inaudibles, la guitare est saturée, la batterie cacane, le tout dans un capharnaüm incroyable. L’impression que votre jeune frère fait de la musique dans le garage et que votre père scie du bois dans la cours est un peu ce que vous pourriez entendre de votre chambre.

Malgré tout, Wavves se débrouille bien et pourrait même offrir d’intéressants spectacles, peut-être en nous rappelant les débuts de formation telles Eric’s Trip (qui se rapproche définitivement beaucoup). L’album passe très rapidement avec ses 36 minutes (malgré l’intro inutile de 1m30s). Par contre, dès la fin de l’écoute complétée, vous ressentez le besoin d’écouter quelque chose qui sera doux pour votre tympan. Wavves fait passer Guided By Voices pour des maîtres de l’enregistrement et de la qualité sonore.

Wavves est sur la bonne vague, mais leur musique semble limitée par le mur de cacophonie. Souhaitons qu’ils nous offrent rapidement un disque de qualité auditive supérieure.

- Desc. : Grunge-pop ultra lo-fi
- R.S.V.A. : Eric’s Trip, Crocodiles, Boyracer

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0