[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > W > WASHED OUT

Paracosm

WASHED OUT

Sub Pop

jeudi 19 septembre 2013, par Émile Foucher

(2.5/5) Sensation électro de l’heure à ses débuts, l’américain Washed Out délaisse, sur son deuxième album, ses mélodies électro aériennes au profit d’une pop complexe et surchargée.

Faisant suite au succès de son premier album, Within and Without, Paracosm, deuxième essai de l’américain Ernest Greed, était attendu de pied ferme par la communauté musicale alternative ; une attente qui n’en aura finalement pas value la peine.

Dès l’entrée en matière sur It All Feels Right, l’auditeur est alors confronté à la nouvelle réalité qu’est Paracosm ; un univers tropical et suffocant où il demeure pour le moins difficile de se laisser envouter par des mélodies saturées manquants de reliefs et d’éclats.

Entres les Weightless, Great Escape et Falling Back, Washed Out se cherche et vacille d’un univers à un autre sans véritablement se trouver. À mi chemin entre des bruits électro et une ambiance des plus lo-fi, la pop collégienne de Washed Out peine à se déployer et à s’envoler pour venir nous séduire.

Autrefois perçu comme un as de l’électro pop lascif, tout l’espoir qui résidait dans son génie musical semble être engloutie sous une surexploitation de sa propre matière.

Bien qu’une fois terminé, on comble nos élans de nostalgie précoce avec quelques échos de légèreté (All over Now), Paracosm est bel et bien la preuve formelle qu’à vouloir en faire trop on finit toujours par s’y perdre.

- Desc. : Chillwave
- R.S.V.A. : Wild Nothing, Toro y Moi, Neon Indian

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0