[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > W > WAITS, TOM

Glitter And Doom Live

WAITS, TOM

Anti

vendredi 11 juin 2010, par Jeff Bugz

(3.5/5) Il faut se mettre d’accord en commençant : un album en concert c’est davantage pour les fans que pour attirer des nouveaux adeptes. Monsieur Waits en est déjà à un troisième album Live depuis ses débuts dans les années 70. Celui-ci marque définitivement plus son alliance avec la maison de disque Anti, même s’il ose quelques excursions dans le passé.

Son matériel le plus excentrique, avant-garde et audacieux est sans doute celui que l’on retrouve sur ses albums depuis le début des années 90. La voix particulière de Waits sent l’alcool et la cigarette et semble sortir d’outre-tombe et de vos rêves les plus sombres. On aime malgré tout cette voix qui est réconfortante, unique et originale. Le charismatique personnage est d’autant plus agréable à voir gesticuler. Tant qu’à avoir du Live de Tom Waits, un DVD de ses rares performances aurait forcément été mieux reçu.

Vous trouverez sur Glitter And Doom des pièces tirées de son récent Orphans, ainsi que des morceaux de Mule Variation, Real Gone et Rain Dogs, entre autre. La présentation du disque double est bien jolie. Un livret avec très peu de textes enrichis de quelques photos accompagne le tout. Sur la deuxième galette, vous trouvez une seule plage de 35 minutes qui se trouve à être les histoires entre les chansons que raconte la bête de scène parfois drôle et parfois sombrement poétique.

Glitter And Doom est un peu le compagnon du triple album Orphans, un complément. Même l’image de la pochette reste dans les teintes, question que le tout soit enrobé de cette couleur.

- Desc. : Cabaret pop-rock sombre théâtral
- R.S.V.A. : Captain Beefheart, Nick Cave, Leonard Cohen

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0