[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > V > VOLLEBEKK, LEIF

Borrowed Time

VOLLEBEKK, LEIF

Outside

vendredi 6 septembre 2013, par Nicolas Pelletier

(4/5) L’auteur-compositeur-interprète montréalais Leif Vollebekk est l’un des joyaux folk de la métropole, l’un des talents qui, aux côtés des Arcade Fire, Malajube et autres Grimes, mérite d’être considéré parmi les talents hallucinants de notre génération, de ceux qui créent le fameux Montréal-Buzz dont tout le monde parle.

Il nous présente un mini album de cinq titres, toutes des reprises magnifiquement réarrangées. Les musiciens qui accompagnent Leif sont d’une discrétion et d’une efficacité exemplaires : Hans Bernhard à la contrebasse, Adam Kinner au sax, Philippe Melançon à la batterie et Parker Shper au « pump organ ». David Smith était l’ingénieur du son du studio Breaking Glass, où les reprises ont été enregistrées, dans le quartier de la Petite-Italie, à Montréal.

Vollebekk est aussi transcendant que Jeff Buckley lorsqu’il troque la guitare acoustique pour l’électrique (Barstool Blues, du classique album « Zuma » de Neil Young, 1975), aussi renversant que Justin Vernon (aka Bon Iver) lorsqu’il fait craquer sa voix d’émotion (Read My Mind, reprise des Killers, 2007). Il a aussi le talent, comme Cat Power à l’époque de ses « Covers » de transformer complètement une chanson populaire en un moment folk intime. À l’instar de Chan Marshall avec sa méconnaissable version de Satisfaction il y a 10 ans, Vollebekk reprend à sa sauce la surf pop Caroline No des Beach Boys pour en faire une nouvelle beauté insoupçonnée. Aussi pertinent que Brian Borcherdt mais beaucoup moins rock, notre homme est aussi émouvant qu’un Antony, Jonsí (il reprend d’ailleurs Heysátan de Sigur Rós – peu osent s’y aventurer !) ou Rufus Wainwright mais il joue dans la subtilité et la sobriété, plus proche des Cowboy Junkies, Nina Neilsson et de Neil Young que de ces artistes parfois un peu trop maniérés, trop débordants. La cinquième chanson sur cet EP est une reprise de Dylan, dont Leif est un grand fan, Spanish Harlem Incident.

Un superbe moment d’émotion, de délicatesse et de grand art. Un passage par les grands auteurs folk qui le positionne dorénavant parmi les artistes qui comptent. Bravo !

Vollebekk sera en tournée un peu partout au Québec durant le mois de septembre. Consultez son site web pour la liste des dates et endroits où le folksinger se produira. Le site du musicien comporte également un lien vers le téléchargement gratuit de cet album.

- Desc. : Folk électrique
- R.S.V.A. : Jeff Buckley, Brian Borcherdt, Patrick Watson

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0