[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > V > VILLAGERS

{Awayland}

VILLAGERS

Domino

lundi 10 février 2014, par Émile Foucher

(3/5) Originaire de l’Irlande, le groupe indie-folk Villagers, mené par le talentueux Conor O’Brien, nous offre leur deuxième album Awayland ; un album qui surprend par sa production étoffée et par ses compositions impeccables.

Si, aux premières écoutes, Awayland peut sembler quelque peu générique, il ne suffit de peu pour se laisser charmer par la voix limpide d’O’Brien et par ses compositions aux finales orchestrales apocalyptiques.

Poussé par le désir d’être approché pour réaliser une bande sonore, Conor O’brien en a profité pour intégrer un aspect cinématographique à ses compositions, plongeant ainsi l’auditeur dans un imaginaire visuel inspiré par ses pièces The Bell ou son interlude instrumental Awayland.

Positif et lumineux, ce deuxième album des Villagers a puisé l’inspiration du Tsunami qui a dévasté le Japon en 2011. La pièce The Waves en est la preuve concrète ; véritable chef-d’œuvre sous-tension, The Waves laisse l’auditeur appréhender la vague dans un chaos insoutenable, ponctué de sonorités électroniques.

Englouti dans une production impeccable qui ne laisse filtrer aucun faux pas, Awayland plaira aux mélomanes avides de technique et de compositions complexes judicieusement interprétées, malgré la redondance qui se fait sentir en deuxième moitié d’album.

Un album à écouter à petite dose donc, mais qui mérite d’être entendu pour la beauté infinie d’Earthly Pleasure ou pour la simplicité accrocheuse de Nothing Arrived.

- Desc. : Indie-folk
- R.S.V.A. : Bright Eyes, Stornoway, Frightened Rabbit

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0