[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > V > VERVE, THE

Forth

VERVE, THE

Parlophone/EMI

lundi 5 janvier 2009, par Jean-François Rioux

(3/5) Le groupe britannique a brouillé les cartes en 1997 avec son tube Bitterwseet Symphony, paru sur l’album Urban Hymns, qui les avait propulsés au sommet planétaire. Malgré tout, le groupe a, depuis ses débuts, connu de nombreux bas et seulement quelques hauts. The Verve revient avec un album beaucoup moins accessible qu’auparavant, empruntant un chemin plus rocailleux, mais néanmoins bien mijoté.

Malgré leur succès pas si lointain, c’est avec l’album A Storm In Heaven (1993) que l’on avait découvert ce groupe, à l’époque d’un style shoegaze, au début fort prometteur. Forth est un retour honnêtement surprenant, franc, et cette fois-ci, The Verve n’a pas grand ouvert sa porte au succès commercial, mais a plutôt semblé vouloir se faire plaisir et contenter leurs grands fans. L’excellente Sit and Wonder débute en force, malgré ses difficilement diffusable 6 minutes 50 secondes, la pièce est d’une beauté pop psychédélique envoûtante. D’ailleurs, seulement l’une des dix chansons de l’album est sous la barre des cinq minutes, le groupe s’est franchement laissé aller, et contrainte radiophonique en moins, ils semblent mieux s’éclater. Forth n’amène rien de nouveau à la scène rock britannique, si ce n’est que de passer le message et de faire à sa tête.

Même si l’album n’a pas été fort bien reçu par la critique médiatique, Forth est un album qui est beaucoup plus intéressant et complet que leur gros vendeur Urban Hymns, qui pourrit quelque part dans vos collections de disques oubliés.

- Desc. : Brit-pop
- R.S.V.A. : Echo & The Bunnymen, Oasis, Coldplay

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0