[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

On the Ones and Threes

VERSUS

Merge

jeudi 17 février 2011, par François Crevier

(3.5/5) Soyons francs : bien qu’évoluant dans les mêmes plate-bandes que Blonde Redhead, Sonic Youth et Built to Spill, Versus n’a jamais eu une notoriété et une visibilité comparable. En effet, Versus est peut-être resté dans l’ombre de ces groupes-phares mais cela ne l’a pas empêché de proposer, album après album, de la musique authentiquement indépendante. En cela, ils sont, au même titre que ces groupes, des pionniers de la vague indie rock.

Sur leur dernier opus, On the Ones and Threes, le groupe nous apparaît sous un jour tout à fait mature, millage à l’appui. Les pièces semblent aussi un peu plus noiraudes et mélancoliques que sur les albums précédents. Même si on sent toujours une certaine esthétique pop, de par les mélodies notamment, on demeure dans la sobriété. Dehors le fla-fla et bienvenue la simplicité volontaire !

Cette simplicité leur sied parfaitement mais il faut tout de même évoquer que les hauts de cet album sont signés Fontaine Toups, dont la voix exquise rehausse un album qui aurait pu, sans elle, facilement manquer d’éclat. Par exemple, Into Blue et Pink Valhala, les deux meilleurs morceaux de l’album, trouvent leur singularité et leur côté accrocheur grâce à la voix suave de Toups qui contraste magnifiquement avec les guitares saturées qui tapissent les horizons de la pièce ! En fait, on ne peut que déplorer que cette jolie voix ne soit pas davantage mise à contribution sur le disque car la voix de Richard Baluyut (le chanteur) ne produit pas du tout le même effet. Le ton monocorde de ce dernier est plutôt propice à la relaxation. C’est ce qui fait d’ailleurs qu’à la première écoute l’album donne l’impression d’être un peu mou et insipide.

Cependant, pour qui se donne la peine de creuser un peu, l’émerveillement vient à coup sûr car, malgré tout, cet album pullule de petites pépites mélodiques. Comme un bon prospecteur d’or, il vous faudra vous armer de patience et vous doter d’un bon tamis. Mais n’ayez crainte, vous serez récompensés car cet album vaut tout de même son pesant d’art.

- Desc. : Indie rock
- R.S.V.A. : Superchunk, Sonic Youth, Built to Spill

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0