[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > T > TURNER, FRANK

England Keep My Bones

TURNER, FRANK

Epitaph

jeudi 9 février 2012, par Laurence Lebel

(4/5) Quatrième effort pour l’Anglais Frank Turner qui nous offre, encore une fois, un album encore plus rock. Avec England Keep My Bones paru il y a quelque temps, nous sommes très très loin de ses deux premiers efforts, Sleep Is For The Week et Love, Ire & Song, qui se voulaient beaucoup plus folk et intimistes. Avec ce quatrième album, Frank Turner continue donc dans la lignée de Poetry Of The Deed, paru en 2009 aussi sur l’étiquette Epitaph.

Les fans des premières heures ne seront aucunement déçus de cette évolution sonore puisque Turner conserve tout de même sa sensibilité au niveau de ses textes. Son répertoire tourne souvent autour des thèmes de l’amitié, l’amour, la route, les voyages et la musique. Avec les années, la plume de Turner s’est solidifiée et s’est dotée d’une profondeur remarquable.

Débutant sur la très courte chanson Eulogy, Turner met bien la table pour le reste de l’album. Les moments forts de l’écoute sont sans contredit alors que les chansons Wessex Boy, I Am Disapeared, Nights Becomes Days, Peggy Sang The Blues débutent. Il va sans dire que Frank Turner nous donne l’irrésistible envie de lever notre verre et de scander haut et fort les paroles du premier single I Still Believe qui rallie sans contredit tous les fans de rock’n roll de ce monde.

England Keep My Bones est un album à se procurer pour la simple et bonne raison qu’il est bon de marcher à l’extérieur sur des rythmes sonores frôlant la musique traditionnelle irlandaise. Vous verrez, vous taperez du pied sans même vous en rendre compte !

- R.S.V.A. : Folklorique punk
- Desc. : Flogging Molly, The Pogues, Against Me !

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0