[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > T > TUNE-YARDS

Nikki Nack

TUNE-YARDS

4AD

mardi 13 mai 2014, par François Laplante

(4/5) Trois ans après la sortie de leur album précédent – le fantastique w h o k i l l, toujours sur étiquette 4AD – tUnE-yArDs nous arrive enfin avec le très attendu Nikki Nack. La barre était haute, puisque w h o k i l l s’était attiré tant la faveur du public que de la critique, obtenant des positions enviables dans la plupart des palmarès musicaux de 2011. L’instigatrice du projet, Merrill Garbus, américaine ayant longtemps habité Montréal, revient en force et n’a pas perdu de son mordant et de son énergie.

Il faut le dire d’emblée, la musique de tUnE-yArDs n’est pas des plus faciles d’écoute. Les arrangements sont denses, actifs, énergisants, et la recherche musicale poussée à l’extrême rend parfois le tout hermétique. Néanmoins, c’est une musique festive, éclatée, ensoleillée, parfaite pour la saison estivale.

Ce nouvel opus n’a rien à envier au précédent. Au contraire, Garbus nous livre des pièces plus accessibles, aux sonorités plus pop, aux refrains plus accrocheurs. Les mélomanes qui avaient été rebutés par l’aspect un peu trop éclaté ou expérimental du précédent album pourraient trouver leur compte avec celui-ci. Et ceux qui appréciaient le front, l’audace et le caractère unique de w h o k i l l ne seront pas déçus. Le groupe garde le même son particulier : mélange d’indy-pop, de soul, de folk, d’Afrobeat, même. On entend dans ce Nikki Nack la complexité de rythmes d’inspiration électro et une recherche sonore digne des meilleures musiques expérimentales. Le tout enrobé d’un emballage pop-vitaminé accrocheur. L’utilisation de boucles (loops) aux voix, aux instruments et aux percussions arrive à créer des effets parfois saisissants. La voix de Garbus est plus maîtrisée que sur l’album précédent, mais n’a pas perdu son style s’inspirant à la fois de la pop africaine que de la soul ou même du rap.

Les textes, d’une grande poésie, peuvent sembler naïfs, voire enfantins, mais sont empreints d’une profondeur étonnante, et les thématiques, souvent socialement engagées, sont traitées avec une ironie irrésistibles.

Avec Nikki Nack, tUnE-yArDs a atteint une grande maturité dans l’écriture, la recherche musicale et l’exécution. Si cette musique très surchargée et surexcitée peut rebuter certains mélomanes, il demeure que cet album mérite de s’y attarder. Il suffit de s’ouvrir l’esprit et de se laisser entraîner dans cet univers unique pour que le charme opère.

- Desc. : Indie-pop expérimental
- R.S.V.A. : Sufjan Stevens, St. Vincent, Afrodizz

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0