[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

TRST

TRUST

Arts & Crafts

jeudi 6 septembre 2012, par Nicolas Pelletier

(3/5) Trust fait de la musique électro new wave très froide et assez amère (The Last Dregs) - rien à voir avec le groupe rock français du même nom qui a sévi durant les années 70 et jouait davantage dans la ligue des AC/DC de ce monde.

Probablement encore aux couches quand les anciens Trust étaient populaires dans l’Hexagone, Robert Alfons (de Winnipeg) et Maya Postepski (aussi membre du groupe Austra, qui était de passage à Osheaga cet été) ont plutôt été influencés par de sombres formations telles que les Sisters of Mercy et Joy Division. Leur musique, entièrement faite avec des claviers, est lente, solennelle, et surtout obscure. Sur Candy Walls, la voix d’Alfons est très semblable à celle de Andrew Eldritch : dans un registre grave, et aussi enjouée que s’il marchait dans le couloir menant à la chaise électrique. Pourtant, aucun stress ne transparaît dans sa livraison vocale. Trust est parfois capable de faire danser, pour peu que ce type d’ambiance vous allume. La dynamique Bulbform - ma préférée du lot - pourrait être placée dans le même mix que certains morceaux de Misstress Barbara. De petites notes répétées, bien placées, font taper du pied, alors qu’Alfons prend cette fois une voix plus nasillarde, plus inquiétante, d’inspiration Edward Ka’Spell, des Legendary Pink Dots. Dressed for Space est encore plus pop, rappelant presque les Pet Shop Boys et, encore une fois, les Sisters of Mercy. On y danse alors sans retenue, la mélodie du refrain étant très accrocheuse.

Le duo avait d’abord lancé un EP, comprenant le premier simple Candy Walls, sur étiquette Sacred Bones avant de signer avec Arts & Crafts et de produire ce premier microsillon.

- Desc. : Dark new wave électro
- R.S.V.A. : Washed Out, Zola Jesus, Ladytron

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0