[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > T > TORTOISE

Beacons of Ancestorship

TORTOISE

Thrill Jockey

samedi 8 août 2009, par Vincent Lefebvre

(4/5) Le quintet de Chicago aux multiples formations synonymes et sous-groupes nous revient enfin avec un nouvel album fort attendu. Ce géant de la musique rock instrumentale (post-rock ?), considéré comme l’un des pères fondateurs du mouvement aux États-Unis, renaît 5 ans après « It’s All Around You », probablement l’un des albums les plus « beige » que le groupe ait sortis.

Aux limites du psychédélique, « Beacons of Ancestorship » propose un nouveau portrait musical. Mélangeant distorsion et mélodie, l’accent est mis sur des sons percussifs et mordants (Northern Something, Yinxianghechengqi, etc.). Beaucoup plus synthétique que ce que l’on pourrait s’attendre d’un groupe qui ère normalement plus proche du jazz, l’ensemble est réellement plus électronique qu’acoustique. On est loin de l’œuvre cérébrale de « Millions Now Living Will Never Die » : moins abstrait ; plus instinctif, parfois même plus inquiétant. La pièce The Fall of Seven Diamonds Plus One incarne probablement le Tortoise des débuts, mais avec une touche grise qui est non sans rappeler le travail d’Ennio Morricone. Quinze ans après leur premier album, « Beacons of Ancestorship » est en quelque sorte un retour aux sources, pas nécessairement au niveau du son, mais plutôt sur la démarche. Le désir d’outrepasser les limites de la musique rock (ou jazz) conventionelle est toujours aussi important et l’urgence des premiers moments y est toujours. On sent qu’ils ont voulu tenter quelque chose de nouveau ; voir jusqu’où ils pourraient se rendre, tout en gardant leur signature, leur image. Le produit final est à la hauteur de l’image quasi légendaire du groupe qui a su se distinguer dans le passé par une volonté d’expérimentation sans contrainte. On retrouve enfin le Tortoise des vieux jours, mais avec une touche de renouveau bienvenue et, apparemment, nécessaire.

- Desc. : Post-rock expérimental
- R.S.V.A. : Karate, Cul de Sac, Collections of Colonies of Bees

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0