[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > T > TITUS ANDRONICUS

The Monitor

TITUS ANDRONICUS

XL

mercredi 17 mars 2010, par Éric Dumais

(3.5/5) Titus Andronicus ou La très lamentable tragédie romaine de Titus Andronicus, pour ceux qui l’ignorent, est probablement la pièce la plus sanglante que William Shakespeare ait écrite de son vivant. Bien évidemment, il n’existait aucune analogie à faire avec l’excellente formation américaine du même nom, mais avec la sortie imminente de leur prochain album, il est peut-être possible, finalement, d’établir un certain parallèle entre les thèmes utilisés.

The Monitor, le deuxième effort du quintette du New Jersey à paraître le 9 mars prochain, est un album concept qui traite de la Guerre de Sécession et de ses répercussions. Comme l’affirme Patrick Stickles, le chanteur et guitariste de la formation, « c’est un disque sur la façon dont peuvent perdurer les conflits qui mènent une nation à la catastrophe et sur comment ces divisions irréconciliables affectent nos relations personnelles et notre comportement ». C’est un projet ambitieux, certes, mais les membres de Titus Andronicus ont été capables de composer des chansons touchantes et sensibles, à travers lesquelles ils ont su décrire avec brio leurs états d’âme et leurs opinions face à la guerre.

La principale qualité qui se dégage de cet opus est définitivement la voix magnifique de Patrick Stickles. Elle est un peu rauque, un rien éraillée, et elle séduit sur les mélodies rock garage et rock progressif qui constituent l’essence même de The Monitor. Les chansons, pour la plupart, sont assez longues (de 7 à 14 minutes) et présentent de nombreuses variations tout au long de l’écoute. La meilleure pièce de l’album, A More Perfect Union, est définitivement celle qui représente le mieux Titus Andronicus : un rythme rapide, une orchestration variée et bien maîtrisée, et un chant rock appuyé par des chants festifs et entraînants. Vous aimerez assurément la beauté des textes, mais vous préférerez à coup sûr vous laisser emporter par la justesse des mélodies et par le chant étonnant de Patrick Stickles.

- Desc. : Indie rock post-punk
- R.S.V.A. : No Age, Times New Viking, Japandroids

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0