[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > T > TITUS ANDRONICUS

The Airing of Grievance

TITUS ANDRONICUS

XL

lundi 20 juillet 2009, par Nicolas Pelletier

(2/5) Plutôt particulier, non ? Un band de garage punk avec un nom latin ! « Titus Andronicus » est en fait le titre d’une des premières tragédies écrites par Shakespeare, écrite aux environs de l’an 1585… l’une de ses œuvres les plus sanguinaires, paraît-il. Au niveau musical, les Titus tentent par plusieurs moyens de rendre leur emo punk folk original et différent. Ils y arrivent grâce à l’usage de distorsion sur la voix sur la plupart des titres, sur une masse de guitares floues et une section rythmique furieuse.

À certains moments, les airs de chant font penser à ceux de John Lydon à l’époque des Pistols (No Future Part 2 : the Days After No Future). La musique, par contre, est peut-être plus proche de celle des Cramps, avec une touche de rock plus serré, à la Ramones (Joset of Nazareth’s Blues).

Le band de Glen Rock, au New Jersey, a été formé en 2005 par Liam Betson (guitare), Ian Graetzer (basse), Eric Harm (batterie) et Patrick Stickles (chant et guitare). « The Airing of Grievance » est leur premier album et a été bien reçu par le site Pitchfork, qui lui a attribué une belle note. De notre part, bien que nous apprécions le côté déjanté à la Tom Waits qui enrichi beaucoup le shoegaze punk des Titus (Fear and Loathing in Mahwah, NJ), nous serons un peu plus sévères, n’ayant pas succombés à aucune pièce en particulier, malgré des écoutes répétées. My Time Outside The Womb est un rock plus pop, à la Gruesomes rencontrant les Little Joy… Arms Against Atrophy a certes une belle énergie, mais les astuces originales pour diversifier le son n’arrivent pas à masquer le peu de mélodies efficaces. Dommage.

- Desc. : Punk garage lo-fi
- R.S.V.A. : The Cramps, Guided By Voices, Violent Femme

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0