[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > T > TIMONIUM

Until He Finds Us

TIMONIUM

Pehr

mercredi 28 juillet 2004, par François Legault

"Il est trop tard pour faire demi-tour". C’est sur cette phrase peut rassurante que débute le nouvel album de Timonium. Cette phrase qui à elle seule définit le sentiment d’accoutumance à une paranoïa non fondée qui nous ronge l’esprit à mesure que les plages se succèdent. Nous nageons en eaux troubles avec ce nouvel opus qui, comme ses prédécesseurs, nous entraîne dans de lentes progressions rythmiques qui nous éclatent à la figure aux moments où nous nous y attendons le moins. La voix fragile et incertaine du chanteur plonge l’auditeur dans un inconfort certain où il se sent à l’affût, sur ses gardes. La voix mielleuse de la chanteuse semble ensuite le rassurer, le consoler et le désarmer. C’est souvent à ce moment que le vent tourne et qu’une nouvelle salve l’emporte très haut dans les airs pour mieux le lâcher en pleine ascension. C’est ce qui distinguent Timonium de groupes tels que Low ou Mogwai auxquels ils sont souvent comparés, les imprévisibles roulements de tambours qui nous laissent subitement choir au moment où nous nous s’attendions à une quelconque explosion. Après un disque aussi adulé par la critique que "Resist education" on ne pouvait que s’attendre à cette sombre merveille de la part du groupe. Ce disque a un pouvoir psychique que j’espère assimiler avant qu’ils n’aient le temps de commettre le prochain. FL
- Desc. :Slow core
- R.S.V.A. : Slowdive, Low, Mogwai

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0