[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > T > TIMBER TIMBRE

Creep On Creepin’On

TIMBER TIMBRE

Arts & Crafts

lundi 25 juillet 2011, par François Crevier

(4.5/5) Que les américains mettent ça dans leur pipe : Montréal est devenue un haut lieu de la création artistique nord-américaine et un vivier musical incomparable. Ainsi, la petite cousine de New York a été le berceau de nombreuses étoiles montantes au fil des dernières années, qu’on pense à We Are Wolves, Wolf Parade, Stars, Patrick Watson, Arcade Fire, pour ne citer que les plus connus. À cette liste déjà hallucinante d’ambassadeurs, il faudra peut-être bientôt ajouter le nom de Timber Timbre.

Timber Timbre est une formation qui a commencé à promener son blues en 2005 et qui affiche aujourd’hui 4 albums au compteur. Le plus récent, « Creep On Creepin’On », est une magnifique illustration du potentiel que recèle ce trio montréalais qui excelle à créer des atmosphères glauques. Plus mélodique et plus léché que le précédent, il faut s’attendre à ce que ce disque produise des fans à la pelletée !

Taylor Kirk, le chanteur et percussionniste du groupe, y est pour beaucoup dans le son, ma foi unique, de Timber Timbre mais il faut aussi considérer les violons de Mika Posen et les cordes de Simon Trottier. La voix de Kirk, bien que s’apparentant à celle de Win de Butler d’Arcade Fire, se déploie dans un tout autre registre, tantôt à la façon « crooner » tantôt de manière carrément blues, mais toujours avec une désinvolture et un calme sublimes. Les orchestrations sont minimalistes mais diablement belles. Des offrandes telles « Bad Ritual », « Creep On Creepin’On » et « Black Water » agissent comme de puissants antioxidants dont vous ne pourrez fort possiblement plus vous passer !

Conseil d’ami donc : cramponnez-vous à ce « Creep On Creepin’On » car ce pourrait bien être l’un des délices de 2011.

- Desc. : Crooner timbre, folk glauque
- R.S.V.A : Little Scream, M. Ward, The National

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0