[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > T > THERIO, MARIE-JO

Chasing Lydie

THERIO, MARIE-JO

Dare to Care

lundi 29 août 2011, par Nicolas Pelletier

(4.5/5) La talentueuse Acadienne ne fait pas les choses comme les autres artistes d’ici. Chaque album de Marie-Jo Thério (et ils sont malheureusement trop rares) est un événement dans le paysage musical d’ici. On applaudit son originalité et sa personnalisation de ses chants. Ce nouvel opus est un album concept, tout en anglais.

Dans la même gamme que Kate Bush et Camille, Thério ne peut que prendre son temps pour produire ses albums, réalisés avec un soucis permanent du détail, autant dans la gestion des ambiances que dans les détails des arrangements. La réalisation de cet album, qu’elle a elle-même signée, est riche et impeccable.

Sur Little Miss Little, c’est tout cela à la fois. On passe de la voix murmurée aux grandes envolées vocales, du piano délicat aux montées intenses en milieu de chanson. De courtes interludes (On River Street) sont habilement placées entre les chansons phare, tissant un fil conducteur tout au long de cet intense opus. On y entend de vieilles dames racontant des bribes de leur histoire, entremêlées avec la propre histoire de Marie-Jo Thério, qui s’élance à corps perdu dans une livraison personnelle et authentique, sa magnifique voix souple et polyvalente tout en splendeur (le blues Digging the Ground, digne des moments forts de Tom Waits et de Daniel Lanois). Le dernier album entendu aussi bien écrit, relatant lui aussi une histoire culturelle, date du Trésor de la Langue de René Lussier. « Chasing Lydie » est le premier album anglophone de la chanteuse et actrice.

Elle a fait du chemin, l’Acadienne de Moncton depuis son rôle dans Chambres en ville (1989-1992) ! Elle participe à trois films et sort quatre albums dont « La maline » en 2000. Elle reçoit le tout premier Prix Félix-Leclerc de la chanson en 1996, le prix du sentier des Halles aux Francofolies de La Rochelle et une médaille d’argent aux Jeux de la Francophonie à Madagascar en 1997. Les Matins habitables (2005) a remporté le prix Album de l’année — Folk contemporain de l’ADISQ en 2006. Un beau parcours.

On déplore souvent le grand nombre de "produits ordinaires" qui sont lancés ici (et ailleurs) et du manque de mise en scène de nos chanteurs(euses) et de l’absence de concepts ou de fils conducteur des albums lancés, malgré le talent certain des artistes. Marie-Jo Thério, qui fait tout l’inverse des chanteurs commerciaux, ne nous a jamais déçus et pourtant, elle passe pratiquement inaperçue. Voilà un grand album. Plongez dans l’univers de cette fabuleuse conteuse et chanteuse d’une intensité et originalité largement au-dessus de la moyenne. Vous ne le regretterez pas ! On télécharge le livret ici : http://mariejotherio.net/pdf/Chasin... Respect !

- Desc. : Pop bluesy folk
- R.S.V.A. : Joanna Newsom, Kate Bush, Coco Rosie

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0