[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > T > THE THERMALS

We Disappear

THE THERMALS

Saddle Creek

mercredi 27 juillet 2016, par Jean-François Rioux

(4/5) C’est le retour du trio pop-punk grunge The Thermals après trois ans d’absence, celle-ci surtout due à de nombreuses tournées et une pause d’écriture. Le groupe ne perd absolument rien de ses rythmes catchy, fougueux et son sens de la mélodie incroyable, même s’ils préfèrent la simplicité et la stabilité à l’originalité.

En effet, Hutch Harris (voix, guitare), Kathy Foster (basse) et Westin Glass (batterie) évoluent, mais ils le font subtilement puisque We Disappear est musicalement quasi identique à leur premier opus More Parts Per Million, paru en 2003 sur Sub Pop. Les différences sont surtout dans la qualité d’enregistrement puisqu’ auparavant, le groupe avait une tendance beaucoup plus lo-fi.

Leur musique est simple, mais les comparaisons ne sont pas si faciles. On y entend les influences des Buzzcocks, sans doute un peu de Weezer. La saveur est plus piquante, plus sale, mais tout autant mélodieuse. La guitare grunge n’est pas aussi rapide ou agressive que sur du punk, mais il y a quand même un peu d’attitude dans le tout.

On retrouve sur We Disappear 10 hits, carrément. C’est un peu la même recette chaque fois. Rarement un morceau est décevant, même si certes, quelques-uns sont supérieurs comme les implacables If We Don’t Die Today, My Heart Went Cold ou In Every Way.

La pièce qui est sensiblement la plus différente est la dernière, Year In A Day, avec ses airs de post-rock/dreamy. Elle est beaucoup plus lente que les autres titres de l’album qui ont un très bon rythme en général.

- Desc. : Pop-grunge
- R.S.V.A. : Buzzcocks, Art Brut, The Soft Pack

Voir un extrait de l’album !

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0