[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > T > TENDER FOREVER

No Snare

TENDER FOREVER

K

dimanche 11 juillet 2010, par Éric Dumais

(3.5/5) Après les succulents The Soft and the Hardcore (2005) et Wider (2007), voici enfin No Snare, le troisième opus de la chanteuse bordelaise Mélanie Valera. Établie depuis quelques années à Portland aux États-Unis, Valera revient en force avec des chansons plus matures et assumées que jamais, et un répertoire musical beaucoup mieux assorti à sa nouvelle personnalité.

La direction empruntée par la jeune chanteuse s’éloigne énormément de celle avec laquelle nous avions été habitués à ses débuts. Les mélodies et les thèmes explorés sont plus sombres, plus denses et mélancoliques, mais cela n’empêche rien au fait qu’il se dégage une délicatesse vraiment extraordinaire dans chaque chanson. Les mélodies sont plus profondes, les rythmes, calmes mais enlevants à la fois, et la voix sensuelle et énergique de Mélanie Valera nous atteint droit au cœur.

No Snare est un opus qui progresse à pas feutrés, tout doucement et calmement. Got To Let Go démarre la machine avec une mélodie subtile au clavier, quelques secondes à peine avant que la voix magique de Mélanie Valera entre en scène. Les paroles coulent avec fluidité, et les mélodies, de par leur sensibilité et leur profondeur, nous transportent avec facilité dans l’univers mélancolique de Valera. Les rythmes ont quelque peu évolué, et l’on sent même une certaine influence R&B traverser certaines pièces. Par exemple, la pièce Like The Snare That’s Gone présente une variation intéressante entre tams-tams bruyants et chants tribaux, et il faut avouer que l’effet d’ensemble est assez bien dirigé. Vous aimerez sans doute les instants d’introspection de Valera (Nothing At All), les moments de détente (Nowhere Good Enough), et les longues envolées plus rythmées (Where I’m In The Dark And You Take Away The Dark).

- Desc. : Indie pop/rock/R&B 80
- R.S.V.A. : Sinead O’Connor, Regina Spektor, Mirah

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0