[] [] [] [] [] []

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > T > TÉLÉPATHIQUE

Last Time On Earth

TÉLÉPATHIQUE

Control Group

dimanche 13 décembre 2009, par Nicolas Pelletier

(3/5) La musique de ce duo basé à Sao Paolo au Brésil est intéressante. Une belle variété de rythmes loopés, gracieuseté du DJ et batteur Erico Theobaldo, est jumelée à de dynamiques guitares électriques, souvent distorsionnées (Déjà Vu). La voix de Mylene Pires se joint ensuite pour y pousser de véritables chansons, et non pas que deux phrases répétées ad nauseum, comme c’est malheureusement souvent le cas dans le style adapté au dancefloor dont il est question ici.

Le style de Télépathique n’est pas sans rappeler l’électro pop de CSS, ou encore la bande sonore de « Run, Lola, Run » : du punch vitaminé composé d’un combo de guitares viriles et de beatbox bien gérés. Cette combinaison est d’une efficacité éprouvée ; Theobaldo et Pires l’ont bien compris et utilisent cette recette en y ajoutant une belle créativité. Le fait que « Last Time on Earth » ait été lancé il y a belle lurette (en 2006) en Amérique du Sud et seulement à la fin de 2008 de ce côté de l’équateur, démontre que le duo a misé sur la qualité puisque leur musique sonne quand même d’actualité en cette fin d’année 2009. La structure des beats n’est pas du tout redondante : on est sans cesse surpris par des ajouts rythmiques ou des changements de textures sonores, sans toutefois tomber dans l’extrême à la Amon Tobin.

Le manque de mélodies mémorables (Love And Lust, plutôt pauvre à ce niveau) vient toutefois miner ce qui aurait pu être un excellent album. Mylene Pires, même si elle démontre de belles capacités vocales, n’a pas le charisme d’une M.I.A. ni d’une Santogold, chanteuses auxquelles elle fait parfois penser. Au mieux, elle s’approche de Solex.

- Desc. : Électro rock
- R.S.V.A. : CSS, The Faint, Laïka

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0