[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > T > TANK, OLIVER

Dreams Remixed

TANK, OLIVER

Yes Please

dimanche 20 mai 2012, par Nicolas Pelletier

(3/5) Un peu dans la même famille musicale que James Blake, cet Australien de 21 ans, propose des versions remixées de son EP, originalement publié simplement et gratuitement sur le site Bandcamp. Oliver Tank s’était mérité une place parmi les « 5 choix incontournables » de ce site, selon le site NPR music.

Malheureusement, la voix d’Oliver Tank passe trop souvent devant les pourtant très intéressants sons qui créent le canevas de base de son art. Frisant l’industriel durant l’intro de I Love You (Magic Silver White Remix), il ajoute quelques notes de guitare électrique stridente, à la Portishead. Tank est encore bien loin des exploits du trio de Bristol et du charisme de Blake mais les fans de ces artistes apprécieront certains des morceaux de cet opus, comme Embrace (Geoffrey O’Connor remix), où la basse est proche du dubstep, mais la voix proche du club. Il ne faut pas non plus que les airs où une phrase est répétée tout au long des quatre minutes de la chanson vous énervent parce que cet album est presque entièrement fait de remix conçus autour de la phrase clé de la chanson originale. Cet album de remix est un peu redondant, mais les sonorités y sont captivantes (The Last Time (Sleepyhands Remix)).

Avis aux intéressés, l’album est disponible gratuitement (et légalement) sur la page Bandcamp du label Yes Please.

- Desc. : Électro dubstep vocal
- R.S.V.A. : James Blake, Burial, Untold

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0