[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > T > MARIA TAYLOR

11 : 11

MARIA TAYLOR

(Saddle Creek)

lundi 27 novembre 2006, par Edith Paris

Connaissant le fait que Maria Taylor fait partie de la formation Azure Ray qui ne regroupe qu’Orenda Fink comme autre membre du groupe, il est difficile de dissocier le projet solo du duo. Évidemment, on retrouve la même voix envoûtante, mais les arrangements et les mélodies sont aussi sensiblement les mêmes qu’Azure Ray. On arrive peut-être à séparer quelques pièces parce qu’étant moins élaborées (Two of those too) ou tout simplement écrites par quelqu’un d’autre (Nature song par Louis Schefano et One for the shareholder par Mike Mogis). Par contre, le tout est un peu moins vaporeux que les parutions du duo et miss Taylor a bien su s’entourer autant au point de vue des collaborations (Andy LeMaster de Now it’s Overhead, Conor Oberst de la « très peu connue » formation Bright Eyes, Gretta Cohn de Cursive, et Mike Mogis) que pour la production qui a été assurée par LeMaster et Mogis. Encore une fois, l’auteure-interprète nous prouve son talent de multi-instrumentiste et de compositrice, mais la question serait de savoir pourquoi qu’Orenda Fink n’est pas de la partie. Et puisque la demoiselle fera elle aussi paraître un album solo en août prochain, peut-être trouverons-nous réponse et peut-être découvrirons-nous que, pour au moins une des deux, cela valait la peine de laisser tomber l’autre. EP

- Desc. : Folk atmosphérique
- R.S.V.A. : Azure Ray, Cat Power, Ilya

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0