[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > S > SYSTEMS OFFICER

Underslept

SYSTEMS OFFICER

Temporary Residence

dimanche 6 décembre 2009, par Éric Dumais

(3/5) Un nouvel arrivant vient de pointer son nez chez Temporary Residence Ltd : Underslept de Systems Officer. Cet album ne révolutionne en rien notre millénaire, mais il importe tout de même d’en esquisser un léger portrait, histoire d’agrandir un peu plus nos connaissances musicales.

Systems Officer est le nouveau projet d’Armistead Burwell Smith IV (Zach Smith), un multi-instrumentaliste pour le moins prolifique, qui est déjà l’auteur-compositeur et fondateur des groupes Pinback and Three Mile Pilot. Talent oblige, ce musicien hors pair a décidé de fonder Systems Officers afin de répondre à son besoin de poursuivre ses idéaux et ses concepts personnels, tout en enrichissant son moi profond par une exploration vaste et profonde de sa personnalité. Underslept, qui a été composé entre les tournées de Pinback, est un projet solo qui tient vraiment à cœur son fondateur. C’est un travail de longue haleine, à savoir cinq années de travail acharné, pour en arriver à l’accouchement de ces dix pièces toutes aussi bonnes les unes que les autres.

Avec Underslept, Zach Smith suit la voie empruntée par son groupe Pinback, à savoir une exploration d’arrangements complexes et d’harmonies vocales recherchées. Règle générale, on sent un léger ton dramatique qui parcourt l’ensemble des pièces de l’album, mais qui n’alourdit en rien l’harmonie qui constitue l’échine de cet album. Les chansons sont simples, mais envoûtantes, et le résultat est pour le moins efficace. Pacer ouvre sur une bonne note Underslept, avec un rythme de guitare sur lequel on a le goût de se trémousser et par-dessus lequel on a l’envie incroyable de crier à tue-tête les paroles. Puis, le refrain « I don’t believe it’s true ! » résonne dans nos oreilles tel un cri perçant, agréable à l’écoute. S’enchaîne ensuite East, la meilleure pièce de l’opus, avec une mélodie au piano totalement hypnotisante. Encore une fois, Zach Smith nous envoûte avec ses refrains accrocheurs, parsemés ça et là d’un beat de guitare électrique distortionnée et saccadée, en même temps qu’un chant poussé à l’extrême qui rappelle Mika ou The Darkness, en peut-être un peu moins exagéré. Sinon, il manque un peu de vitalité à travers certaines compositions, qualité qui permet d’édifier bien au-dessus de Systems Officer des influences telles que The Police ou Peter Gabriel du groupe légendaire Genesis, ou encore, les Beach Boys, en raison d’une légère touche pop qui fait penser à eux.

Underslept est un excellent album pour ceux et celles qui aiment la simplicité volontaire. Il vaut parfois la peine de cumuler certains projets que nous avons envie de créer. Parfois, ça peut rapporter !

- Desc. : Indie-rock, pop progressif
- R.S.V.A. : Pinback, Three Mile Pilot, Rob Crow

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0