[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Images du futur

SUUNS

Secret City

lundi 3 juin 2013, par Émile Foucher

(4/5) Deuxième album pour le quatuor montréalais Suuns ; Images du Futur laisse place à l’innovation dans un univers planant en constante tension.

Dès l’ouverture, l’auditeur est happé par l’omniprésence de guitares grinçantes et par la voix unique du leader Ben Schemie ; une voix grincheuse empreinte de douleur et d’agressivité qui rajoute à la discorde présente sur l’entièreté de l’album.

La pesanteur des rythmes et l’urgence qui règne dans les compositions crées une atmosphère des plus obscures, tantôt planante, tantôt dansante ; une versatilité rendu possible grâce à l’amalgame de sonorités électroniques produisant des cadences rythmiques plus discontinues les unes que les autres.

Cadence que l’on retrouve justement dans 2020 (l’une des meilleures pièces du groupe). Avec son rythme extrêmement entrainant, la pièce nous faut passer d’une gradation ascendante à une gradation descendante, jouant ainsi sur nos émotions, le tout sur une plénitude de guitares pesantes par moments et stridentes par d’autres ; un véritable trip musical euphorisant.

Les rythmes planants et placides sont tout aussi présents : « It’s good feeling good, it’s good feeling high » chantera-t-on sur Minor Work avant d’entamer la très apaisante Sunspot, qui s’inscrit dans un registre un peu plus jazzy.

Un excellent album qui se termine sur un hommage instrumental à Kubrick et son odyssée de l’espace (Images du futur) et une montée toute en puissance sur Music Won’t Save You (mention spéciale aux applaudissements publiques en fond sonore qui acclament le génie du groupe, une action drôlement pompeuse mais amplement méritée.)

Saluons l’innovation de ce nouveau bijoux montréalais qui, on l’espère, nous en offrira encore beaucoup dans les années à venir.

- Desc : Rock électronique
- R.S.V.A. : Clinic, Portishead, Radiohead

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0