[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > S > SURF CITY

S/T EP

SURF CITY

Morr

jeudi 24 septembre 2009, par Nicolas Pelletier

(3/5) Ce furieux mini-album est une puissante et fougueuse première carte de visite laissée par ce quatuor de Nouvelle-Zélande. Leur garage rock est rapide, nerveux à la Franz Ferdinand (Records of a Flagpole Skater) en plus sale, avec un aspect garage intéressant (Headin’ Inside) et des riffs de guitares solides, à la Stranglers ou The Smiths (Dickshakers’ Union) avec certains moments rappelant les Cure.

La faiblesse mélodique de la bande composée de Josh, Jamie, Davin et Logan est peut-être l’élément qui retient Surf City de percer de facon plus importante. Avec des refrains plus accrocheurs, Surf City pourraient devenir aussi « big » que Franz puisqu’ils ont tout le reste : énergie, riffs, originalité.... et le fait qu’ils aient une tendance un peu plus alterno captive. Canned Food, avec voix distortionnée, basse roulante et guitare à motifs en boucle rappelle les bons moments des Cure. Mt. Kill poursuit dans la même veine, avec un rythme au départ plus lent.

Au final, ce groupe aux influences new wave (Free The City est un peu un dérivé des Sisters of Mercy, sans la voix, bien sûr) fait penser à Heroes & Villains, avec un peu moins de présence vocale.

- Desc. : Indie rock
- R.S.V.A. : Heroes & Villaines, The Cure, Franz Ferdinand

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0