[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > S > SUN KIL MOON

April

SUN KIL MOON

Caldo Verde

samedi 6 décembre 2008, par Nicolas Pelletier

(5/5) L’ancien leader des Red House Painters, Mark Kozelek, publie un troisième album avec ses comparses de Sun Kil Moon, auquel se sont ajoutées les voix de Will Oldham et Ben Gibbard. Et quel album ! Nous avons là onze magnifiques chansons douces et planantes, très folk 70s à la Neil Young, d’une agréable noirceur et d’une sincérité touchante.

L’influence de Young est tangible tout au long d’ April, autant par le ton (Lost Verses), par les guitares électriques sauce Crazy Horse (The Light et Tonight the Sky, qui semblent extraites de Zuma) que par les harmonies vocales de l’époque CSN&Y (Unlit Highway). Et c’est bon. C’est même délicieux ! Ça se déguste comme une soirée parfaite, ça réchauffe comme un feu de camp, ça nous fait explorer la profondeur des sentiments que Kozelek partage. Aucun temps mort sur April. Plusieurs morceaux traînent en longueur, passée la barre des cinq minutes et c’est fort agréable de prendre le temps d’apprécier cette excellente musique.

Il y a également ces beaux moments à la guitare acoustique et même classique. Certains titres sont basés sur d’habiles « pickings », un peu comme le fait José Gonzalez (la magnifique Heron Blue). La voix grave et flegmatique de Kozelek trahit une certaine amertume, un certain dégoût, une sorte d’abandon… mais il en émane également une sorte de prière, une pureté et un effet très zen (Harper Road). Sa voix épouse parfaitement l’émotion voulue, un peu comme le fait Matt Berninger de The National, ou même Eddie Vedder lorsqu’il est calme. Certains autres moments, comme Moorestown, rappellent la beauté des élans dans les grands espaces de Shearwater.

L’album est très bien balancé, variant les styles d’un titre à l’autre, mais mettant toujours en vedette la voix désemparée mais inspirée de Kozelek en tant qu’élément central et porteur du projet. La musique de Sun Kil Moon est grandiose, religieusement belle. Elle a visiblement été conçue avec grâce, délicatesse, simplicité et cœur. Purement magnifique.

- Desc. : Smooth alt folk
- R.S.V.A. : Neil Young, Tindersticks, Shearwater

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0