[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > S > STEWART, MARK

Edit

STEWART, MARK

Crippled

samedi 20 juin 2009, par Nicolas Pelletier

(2.5/5) Mark Stewart, un musicien de Bristol dont la carrière a débuté en 1978, publie ici son 7e album solo, naviguant entre hip hop et assemblage semi-industriel instrumental (Almost Human). Stewart était chanteur au sein de The Pop Group et est considéré comme l’un des fondateurs du hip hop industriel.

« Edit » est truffé de grooves entraînants, mais aussi de sons très métalliques, très industriels. Une sorte de Beastie Boys époque « Check Your Head » avec une bonne dose de machinerie lourde en prime.

Il y a là des sirènes, des bruits vachement dérangeants (Mister You’re a Better Man Than I), mais également des basses qui font bouger irrésistiblement les bassins, comme dans Secret Outro. Résultat : on est parfois en plein rush industriel et parfois en groove parfait, quelque part entre Amon Tobin et Moby, si on veut. Stewart n’est peut-être pas le plus grand mélodiste sur la planète, mais son talent principal est probablement celui de savoir mélanger les genres et de présenter une musique unique et assez audacieuse, sans être inaccessible. Niveau chant, il devrait presque s’abstenir, puisque sa voix est souvent sous effets (Strange Cargo), souvent parlée rappelant un peu les Sisters of Mercy en moins mélodique (Loner). Parfois, il passe du « côté noir de la force » en prenant un ton inquiétant à la Legendary Pink Dots… avant de passer à des beats beaucoup plus cool… puis à dialoguer avec une choriste à la jolie voix, à la Jean Leloup… Voyez l’ampleur du délire ?

Le Pop Group de Stewart s’était fait remarquer pour ses textes « vitrioliques » et son peu de respect pour les droits d’auteurs. Le groupe n’a sévit qu’entre 1978 et 80, mais est considéré par plusieurs comme le point de départ du son trip hop qui a mené dix ans plus tard, à Bristol, à l’émergence du style popularisé par les Portishead, Massive Attack et autres Tricky. Stewart est bien connu dans plusieurs pays européens et au Japon. Il a réalisé un documentaire intitulé « On/Off - Mark Stewart - from The Pop Group to the Maffia », tourné par Tøni Schifer, dans lequel étaient interviewés Nick Cave, Daniel Miller et les membres du feu Pop Group.

« Edit » n’est certainement pas un album toujours facile à suivre, parce qu’il est parfois très hermétique. Il y a d’excellents moments, mais aussi plusieurs longueurs. Mais après quelques écoutes, et à condition d’aimer le mélange des genres, on apprécie le savoir-faire du bonhomme.

- Desc. : Groove industriel
- R.S.V.A. : Mantronix, Tricky, Meat Beat Manifesto

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0