[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > S > STEPHENS, SHANNON

The Breadwinner

STEPHENS, SHANNON

Asthmatic Kitty

mardi 5 janvier 2010, par Nicolas Pelletier

(1.5/5) Miss Stephens est une autre de ces nombreuses chanteuses folk qui allient voix douce à guitare sèche, comme il s’en fait beaucoup depuis les belles années de Woodstock. Mais malheureusement, les chansons sur son deuxième album ne sont pas renversantes.

Stephens a une magnifique voix. Douce, comme on le disait plus haut, mais quand même ferme, claire et stable. La chanteuse originaire de Seattle est capable de tenir une note et elle étire souvent ses mots, ses fins de phrasés, signe que l’artiste sait réellement chanter et ne fait pas que pousser des mots sur une musique agréable (la douce The One Who Sees Me). Le problème avec Shannon Stephens est simplement que ses chansons sont plutôt ordinaires, sans relief ni charisme, sans élément remarquable, ni au niveau mélodique ni au niveau des arrangements. Pourtant, sa musique est agréable, légère et douce (More to Speak of). Les violons sont soyeux, la rythmique simple et les guitares un peu prévisibles. Stephens y parle de son quotidien, des petites choses qui traversent le cours d’une journée, de romance et de complicité (Come to my Table) et de préparation à une catastrophe (Hard Times Are Coming), et ce, toujours sur le même ton doux. Son univers ressemble un peu à celui de Julie Adler, dont l’album est sorti cet automne, à peu près en même temps que le sien.

Malheureusement pour Stephens, l’univers folk pop regorge d’artistes du même moule qui possèdent soit plus de charisme (Carla Bruni), de meilleurs textes (Julie Doiron) ou une plus belle variété instrumentale (Clare + The Reasons). En parcourant les pages d’emoRAGEi, l’amateur de chanteuses charmantes trouvera facilement quatre ou cinq albums récents, tous plus intéressants que « The Breadwinner ».

- Desc. : Néo folk
- R.S.V.A. : Julie Adler, Bosque Brown, Sibylle Baier

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0