[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Freedom of Noise

STATIC

Karaoke Kalk

mardi 31 janvier 2012, par Olivier Boivin

(2.5/5) Une nouvelle vague new wave semble reprendre du poil de la bête depuis l’exposition d’Andy Warhol au musée des Beaux-Arts, ou peut-être est-ce par l’explosion de créativité palpable en ces jours où l’accès facile à la technologique 2012 procure des possibilités musicales plus amples et libres. Pour être bref, autant de choix de sons numériques et de synthétiseurs derniers cris fait en sorte que presque tout semble dorénavant possible... Si comme moi vous avez mordu à l’hameçon d’un groupe atypique montréalais que je nomme haut et fort Claass, vous ne devriez pas être dépaysés par une formation berlinoise élaborée, Static. C’est le nom du projet solo principal d’Hanno Leichtman, leur dernier LP se nomme Freedom of Noise et possède son lot de matières grasses, pour ne pas dire matière grise.

Les nuances à faire avec un disque comme celui-ci sont irrévocables. Le chanteur manque à l’occasion d’entrain dans des pièces comme The Boy Who Ran into the Sun, sans tomber dans le désagréable toutefois, simplement, il ne semble pas être tout à fait à l’aise. Heureusement, les arrangements sont plus convaincants à d’autres endroits, jonglant entre des atmosphères tantôt free jazz sur Sad Rocket et même un peu de classique grâce à une harpe soigneusement utilisée sur Collage, Holz, Papier 2.

Le fil conducteur semblant peu défini, somme toute, Freedom of Noise se veut un album d’ambiance et au parcours incertain. Plus pop que rock, fragile et stagnant dans l’ensemble, Freedom of Noise est peu vibrant au point de nous faire décrocher sans remords. Ceci étant dit, certaines plages sont délicieuses et ce, sans y réfléchir trop longtemps. Je pense à la belle musique de voyage qu’est Sister Pain, des pièces plus croustillantes et remarquables mais qui se présentent tardivement sur l’album. À écouter pour les vrais mélomanes curieux d’avenues plus sinueuses.

- Desc. : Électronique jazzy expérimental
- R.S.V.A. : Kreidler, Console, To Rococo Rot

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0