[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > S > STARVIN HUNGRY

Cold Burns

STARVIN HUNGRY

Signed By Force

mercredi 18 février 2009, par Nicolas Pelletier

(2.5/5) Ce band de Montréal nous lance un très énergique rock vitaminé en pleine figure dès les premières secondes de leur second album. Voilà ce que j’appelle du « cocaine rock » : une musique qui donne le goût de se défoncer, de sauter partout, de head-banger à fond, de partir sur un road-trip ! Ghost Witness, une bombe d’à peine deux minutes, nous met dans cette ambiance dès le départ !

La plupart des titres sont forts. Les riffs sont solides, très axés sur le hard rock des années 70 (More) où sur celui des années 90. Quelques rares morceaux semblent plus bâclés (Some Kind Solution) mais c’est surtout la qualité du mix qui déçoit. La voix du chanteur John Milchem, qui a fondé le groupe en 1996, est complètement ensevelie sous les gros riffs de guitare que Milchem et Scott Mucklow pondent. Le batteur Spencer Warrena le pied lourd et donne une sonorité très Stone Temple Pilots (sur Chicken Fly par exemple) ou The Cult (The Triumph of Non) au rock des Starvin Hungry. Sa caisse claire sonne comme une tonne de brique et rappelle les beaux jours de feu John Bonham.

D’une pièce à l’autre, les lourds riffs se suivent, enterrant toujours le chant, ce qui est dommage vu que Milchem semble être doté d’une voix intéressante, malléable, capable de différentes tonalités, comme cela semble être le cas sur Lefthand Endeavour… si seulement on pouvait mieux l’entendre. On donne un 3.5/5 pour l’énergie et les riffs, mais un 0.5/5 pour le mix. Dommage.

- Desc. : cocaine rock
- R.S.V.A. : Bionic, Mudhoney, The Strokes

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0