[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > S > STARFLYER 59

Dial M

STARFLYER 59

Tooth & Nail

vendredi 30 janvier 2009, par Jean-François Rioux

(4.5/5) Quelle horrible pochette de disque : à la vue de celle-ci, j’ai eu envie de me faire vomir de force puisque je ne peux pas imaginer un être vivant, ayant étudié le graphisme, étant même un artiste, accepter une couverture aussi laide pour un disque. Le concept est mauvais, les couleurs sont archi laides, le tout est un bol de vomi visuellement.

Musicalement, Starflyer 59 est un groupe qui n’a jamais véritablement percé dans la scène indie rock américaine. Par contre, leur dernier disque, Talking Voice vs Singing Voice était un petit bijou de indie-pop avec influence britannique et shoegaze parfait. Le catholique Jason Martin fait paraître aujourd’hui, sans aucun doute, son meilleur album à ce jour avec quelques dix incontournables tubes. Au début de ses créations, Starflyer 59 nous laissait énormément palper les influences des Smiths, de My Bloody Valentine. Cette fois-ci, les influences de ceux-ci sont à peine palpables, mais quand même présentes dans ce mélange d’influences autant new wave que shoegaze, pop, rock, alternatif, mais si accrocheur et bien fait. On retrouve même une pièce qui pourrait facilement bien marcher sur les pistes de danse en Concentrate. Le mélange de guitares électriques et acoustiques s’adoucit sous la batterie, le piano et la douce voix de Martin où les paroles sont fluides dans sa bouche qui chante presque narrativement.

Bref, il faut parfois passer à travers d’aussi laides pochettes pour y découvrir une pure beauté. Les deux derniers albums de Starflyer 59 font que ce groupe mérite une belle reconnaissance qui ne semble pas avoir, sans doute pris au ridicule par le fait qu’ils soient sous la bannière du « christian rock label » Tooth & Nail ?

- Desc. : Indie modern rock
- R.S.V.A. : The Cloud Room, The Smiths, VHS or Beta

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0