[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > S > SPIRITS

S/T

SPIRITS

Sonic Unyon

lundi 21 décembre 2009, par Éric Dumais

(4.5/5) Sonic Unyon vient de signer une entente avec une formation qui risque d’être couronnée de succès d’ici les prochaines années. En vente depuis le 29 septembre 2009, Spirits a de grandes chances de réorienter la musique pop vers une acceptation plus générale, et ce, au grand plaisir d’un public en soif de nouvelle musique indépendante.

Spirits est un trio en provenance de l’Ontario. Brad Germain (chant), Ian Smith (guitare, clavier, chant) et Nick Skalkos (batterie) ont enregistré leur premier opus à Kitchener, une ville canadienne située au sud-est de la province. Débrouillards, matures et sensibles, ces musiciens nous offrent un album garni de pièces envoûtantes, qui oscillent entre le rock indie et la pop commerciale. Ce qui fait la beauté de ce groupe, contrairement à une majorité d’artistes sans grande profondeur, c’est la force et la vitalité qui se dégagent de leurs mélodies et de leurs textes. Spirits est un groupe prometteur qui a décidé de se baigner dans la cour des grands.

Derrière les mélodies parfois kitsch qui se dégagent du clavier se cache une pop travaillée à tous les égards, avec une orchestration bien soignée et une voix mielleuse, inspirante et méditative à souhait. La musique s’imprègne de The Cure ou de U2, deux influences très marquées dans la composition de leurs pièces. La voix de Brad Germain est quasi identique à celle de Bono sur When The Sun Gets In My Eyes, à un point tel qu’on a l’impression d’assister à un hommage ou à une reprise d’une pièce du groupe irlandais. Évidemment, la ressemblance est frappante sur l’album en entier, mais sur cette chanson en particulier, les variations de voix, le ton légèrement saccadé et l’extrême puissance qui se dégagent des cordes vocales de Germain en sont des preuves indiscutables. Mis à part cette association pour le moins facile, toutes les chansons de l’album possèdent une sensibilité unique, propre à chacune, et un son qui côtoie des styles musicaux ultras variés. Into Gentle Arms est un amalgame entre rythmique au clavier légèrement 80’s, voix un rien interstellaire et guitare timide. Open The Door change abruptement l’atmosphère planante en installant une rigidité et une robustesse pour le moins intéressantes. Les guitares entremêlent des notes déglinguées qui se frottent en duo avec une basse constante, ce qui confère à la chanson un caractère épique et hautement sentimentaliste. Controlled Wildfires confirme le talent du groupe ontarien avec une guitare douce et claire, un clavier pop et une voix légèrement saturée, qui rappelle celle de Mat Joly de Mobile. La force des Spirits demeure inévitablement leur facilité de transcender une multitude de genres musicaux et de renvoyer, par la même occasion, un clin d’œil gratifiant d’admiration à U2.

Écouter ce premier opus des Spirits évoque un nombre incalculable d’images mentales à saveur paradisiaque. On a la curieuse impression de galoper à dos de cheval dans une toile impressionniste aux couleurs pastel. Et étonnamment, c’est l’image que nous retrouvons sur la couverture de l’album. Drôle de hasard…

- Desc. : Alternative
- R.S.V.A. : U2, The Killers, The Stills.

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0