[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > S > SOUND OF ANIMALS FIGHTING, THE

The Ocean And The Sea

SOUND OF ANIMALS FIGHTING, THE

Epitaph

mercredi 22 juillet 2009, par Nicolas Pelletier

(5/5) Difficile d’attribuer une note inférieure à la perfection pour cet album qui comporte tout ce qu’un mélomane exigeant peut espérer. The Sound of Animals Fighting est capable de mélodies accrocheuses (l’excellente Cellophane), des moments de caractère plus musclés (comme Uzbekistan, qui se termine presqu’en métal), une variété sonore et stylistique, et ce, parfois au sein d’un même titre et une bonne pelletée d’originalité.

De plus, TSOAF peut compter sur un batteur hors pair en Chris Tsagakis. Celui-ci est tout simplement hallucinant à écouter : toujours pertinent, il met le paquet quand il faut mais sait également jouer avec douceur ou en syncope au besoin. On peut s’éclater à n’écouter que le jeu de batterie de Tsagakis tout au long du disque, même si cet élément n’est pas nécessairement le centre d’attraction.

Le quatuor est formé de plusieurs membres de Rx Bandits, dont Tsagakis, le chanteur et producteur Rich Bailing et Matt Embree, aux guitares et chœurs. Le chanteur Anthony Green (de Circa Survive, ex-Saosin) complète l’équipe de base, à laquelle se joint une panoplie de musiciens invités, dont les chanteuses Jessica Mcwhirter (de The Lings) sur On the Occasion, Lauren Coleman sur Uzbekistan et la pièce titre, Charlene Rogers sur Lover et Ahab et finalement le trompettiste Mark Bush sur Cellophane. Les principaux musiciens d’affichent sous des rôles d’animaux, comme la hyène, la mouffette et le lynx, dans un délire conceptuel plus ou moins clair.

Au chant, plusieurs voix masculines et féminines s’échangent le microphone, murmurant ou hurlant au besoin, selon le contexte de la chanson. Les guitares sont également efficaces, produisant des motifs très intéressants, permettant à la batterie et aux voix éthérées de pleinement s’exprimer. Certains morceaux débutent en douceur pour se terminer en goth métal, en finale complètement explosive !

Sans virer ni dans le prog, ni dans le métal ou dans le gothique sombre, ni dans le punk ou dans le post-rock planant, The Sound of Animals Fighting a conçu sa propre sonorité et touche pourtant à tous ces genres de rock avec un talent d’experts dans chacun de ces domaines pourtant bien différents. Franchement excellent.

- Desc. : Punky-prog/Post-hard core
- R.S.V.A. : Circa Survive, Mars Volta, Envy

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0