[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > S > SOUL-JUNK

1960

SOUL-JUNK

Sounds Familyre

samedi 3 avril 2010, par Éric Dumais

(1.5/5) Glen Galaxy, de son vrai nom Glen Galloway, est le joyeux luron qui se cache derrière l’énigmatique formation 90’s Trumans Water. C’est suite à son départ en août 1993 qu’il fonde en solo Soul-Junk, une nouvelle inspiration dictée par nul autre que Dieu, mais aussi une chance inouïe pour l’artiste d’explorer plus en profondeur la voie du noise rock chrétien.

Fin 93, Glen Galaxy se lance à corps perdu dans la création de son nouveau groupe. La première année, le multi-instrumentaliste est toujours seul à enregistrer le premier opus de Soul-Junk, à savoir un LP intitulé 1950 et au sein duquel Galaxy joue de la guitare et des percussions. Puis, il réalise, toujours en solitaire, 1951, le second disque de la formation. C’est seulement à la suite de ce dernier album que se joignent les membres actuels du groupe, c’est-à-dire Ron à la guitare (tout comme Glen Galaxy), Brian à la batterie et le frère du leader, Jon, qui endosse le rôle de bassiste. Et c’est ainsi que les albums de la formation de San Diego ont accumulés la poussière jusqu’à la sortie récente de leur onzième effort : 1960.

À la base, Soul-Junk est un groupe d’inspiration religieuse capable d’explorer différents styles musicaux. Que l’on pense, en guise d’exemples, au free-jazz, au noise, au rap, au rock indie ou au folk lo-fi, tout y est. Par contre, et je m’empresse de le souligner, il manque énormément d’entrain à leur musique, et l’écoute - croyez-le ou non - devient plutôt un calvaire qu’un simple divertissement. Néanmoins, Soul-Junk possède quelques qualités et je m’empresse, sans plus tarder, de les révéler. 1960, comme je l’ai souligné plus tôt, est un opus qui s’inspire de la Bible. En effet, tous les textes se rapportent au célèbre livre sacré, en particulier au psaume le plus long de la Bible, à savoir le 119e. Il comporte 176 lignes, lesquelles sont divisées en 8 phrases chacune, puis en 22 sections au total. Et ce n’est pas tout : les 22 sections sont organisées de sorte qu’elles figurent en ordre alphabétique, et ce, selon l’alphabet hébreu. Vous devez maintenant vous demander à quoi peut bien ressembler la musique de Soul-Junk ? Disons qu’elle est aussi somnolente qu’un cours de religion catholique à l’école secondaire. Certes, il y a des intonations et des variations assez stupéfiantes avec la voix de Glen Galaxy. On peut aussi affirmer que chaque chanson est unique et qu’elle ne ressemble aucunement à la suivante. Je dois également leur accorder que l’orchestration est bien organisée et que les musiciens ont du potentiel, mais définitivement, je n’accroche pas. Il n’y a rien à faire. Je préfère signer l’armistice.

C’est peut-être une opinion un peu trop subjective de ma part, mais je préfère vous dire, chers lecteurs, la vérité, toute la vérité, rien que la vérité ! Et croyez-le ou non, faire le chemin de croix est probablement moins pénible que d’écouter les 22 chansons les unes après les autres.

- Desc. : Noise rock chrétien
- R.S.V.A. : Royal Trux, Sonic Youth, Trumens Water

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0