[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > S > SONIC YOUTH

The Eternal

SONIC YOUTH

Matador

vendredi 24 juillet 2009, par Yannick Valiquette

(4/5) Un peu comme un vieil ami que l’on prendrait pour acquis, les quelques dernières visites de Sonic Youth ont toujours été accueillies à bras ouverts mais sans grande fanfare. Le groupe lui-même semblait à l’aise dans ce rôle, nous donnant avec Rather Ripped une tape rassurante sur l’épaule qui laissait croire que notre vieil ami en avait fini de nous provoquer avec ses idées bizarres. Mais voilà qu’il change ses habits avec The Eternal, passant de chez Geffen à Matador en plus d’inclure Mark Ibold (Pavement) dans sa formation, créant du même coup une attention que nous ne lui avions pas donnée depuis un bon bout.

Les effets de ce changement se font immédiatement sentir : The Eternal est indéniablement l’album le plus rock et direct que le groupe nous ait offert depuis très longtemps. À l’exception de quelques pièces se permettant un peu plus d’errance (Anti-Orgasm, Massage the History), la majeure partie de l’album déborde d’une urgence que l’on ne croyait plus possible chez Sonic Youth. Sans prendre de détour, The Eternal enfile la furie de Kim Gordon sur Sacred Trickster, la désinvolture de Thurston Moore sur Thunderclap for Bobby Pyn et le rock toujours aussi direct et intelligent de Lee Ranaldo sur What We Know avec une énergie qui affirme haut et fort que le groupe est toujours aussi pertinent aujourd’hui qu’il l’était en 1990.

Qui dit rock ne dit toutefois pas nécessairement noise rock, et ceux qui dédaignaient la netteté des trois derniers albums risquent peu d’être reconquis avec celui-ci. Sonic Youth n’a jamais fait de surplace, mais il n’a jamais renié son passé non plus. The Eternal est plutôt la somme de tout ce que le groupe a touché en carrière, aussi bien la distorsion que la mélodie, et c’est cet équilibre des influences qui le rend tout aussi unique et vital que le reste de leur discographie.

- Desc. : Noise-rock
- R.S.V.A. : Dinosaur Jr., No Age, Liars

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0