[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > S > SMITH WESTERNS

Dye it Blonde

SMITH WESTERNS

Fat Possum

vendredi 15 avril 2011, par François Crevier

(4/5) Disons-le carrément et d’emblée, Smith Westerns est un groupe de joyeux lurons plutôt contagieux. Il suffit d’ailleurs d’un refrain pour se faire prendre au piège.

Avec ce second album intitulé Dye it Blonde, le groupe de Chicago a décidé qu’il vous en mettait plein la gueule, que vous le vouliez ou non ! Au menu : des guitares torrides, des claviers eighties, des harmonies vocales à faire rêver et des refrains à l’emporte-pièce. Aucune demi-mesure n’est admise ici. Conséquence : impossible de vous enlever ce petit sourire niais du visage et de freiner ce déhanchement coquin qui s’empare de vous à votre insu. Vous vous sentirez blond, promis, ou argent remis !

Pour être exacts, disons que Dye it Blonde fait partie de ces albums qu’il est très difficile d’arrêter d’écouter. Du sucre, du sucre et encore du sucre ! On se dit qu’il va bien finir par y avoir une chanson plus amère, moins intéressante... et non ! L’album est effervescent et assume l’overdose jusqu’au bout, enchaînant sans relâche des mélodies brillantes dignes des Beatles, des solos de guitare sirupeux à la T-Rex et des cerises sur le sundae à perte vue. Ces jeunots manufacturent du plaisir auditif en mariant le garage, le glam et le kitsch, comme s’ils avaient quinze ans de succès pop derrière la cravate.

Le premier titre, Weekends, ouvre l’album de brillante façon, en démontrant tout le talent de mélodiste du groupe. Cette irrésistible énergie pop se transporte ensuite sur All Die Young, End of the night et Smile, au point où ces dernières prennent des allures d’hymnes pop transcendants !

Définitivement plus que du bonbon, Smith Westerns est promis à un avenir radieux. Et pendant ce temps, nous, on fredonne comme des gamines…« Toouuuuuuu ouououuuuuuuuuuuuu ouououuuuuuuuuuuuuuu…. ». Bah, à quoi bon bouder son plaisir !

- Desc. : Garage pop
- R.S.V.A : The Shins, Ariel pink’s haunted graffiti , Supergrass

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0