[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > S > SIGUR RÓS

Kveikur

SIGUR RÓS

XL

jeudi 10 octobre 2013, par François Crevier

(4.5/5) Comme un volcan, Sigur ros a connu divers états au cours des dernières années passant de sombres explosions à une gaité un peu essoufflée récemment, mais le groupe a toujours su conserver une aura de mystère autour de lui, ce qui est tout à son honneur. Avec Kveikur, le mystère se poursuit certes mais sur un ton plus sombre et glacial. Le tout parsemé d’éclairs de pure beauté qui nous titillent comme des chocs électriques et nous gardent alertes.

Malgré le départ du claviériste et les rumeurs de séparation entourant le groupe, le septième album du légendaire groupe islandais est loin de tomber à plat. Au contraire, il s’agit peut-être du meilleur album du groupe depuis longtemps. Même si l’expression post-rock est usée jusqu’à la corde, il faut quand même avouer que c’est le seul étiquette qui permette de s’approcher de ce style unique.

Musicalement, on retrouve le Sigur ros des origines, celui qui nous avait tous surpris et qui avait ouvert un champ de possibles. Les pièces se succèdent dans un emboîtement parfait comme si chacune d’entre elles se donnait de l’énergie. C’est là le signe d’un grand album, fluide, profond, voire spirituel.

Brennisteinn, le premier extrait, a de quoi surprendre avec une inhabituelle intro industrielle à la Ministry, laquelle se métamorphose en un magma délectable qui atteint son climax sur Isjaki, second single. Et les intempéries se succèdent et les éléments se déchaînent…

Est-ce le chant du cygne ? Souhaitons qu’il n’en soit rien car ce disque bouillonne réellement de créativité et laisse croire qu’il reste encore de l’essence dans le réservoir.

- Desc. : Post-rock planant
- R.S.V.A. : Mono, Slowdive, Serena-Maneesh

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0