[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > S > SIAN ALICE GROUP

Troubled, Shaken, Etc.

SIAN ALICE GROUP

The Social Registry

jeudi 15 octobre 2009, par Nicolas Pelletier

(5/5) Le Sian Alice Group vient de produire cet été l’un des plus intrigants albums de 2009. J’hésite à dire « meilleurs » parce qu’il ne plaira pas à chacun, mais tous devront admettre le haut degré de recherche et d’originalité, ainsi que ce magnifique équilibre entre expérimentation et mélodies.

Cet ensemble de 6 musiciens basé à Londres font du post-rock assez doux (la très belle Love That Moves The Sun en début d’album), tirant parfois sur l’art rock expérimental. Leur premier album, mystérieusement intitulé « 59.59 », sorti en 2008 n’était pas toujours facile à suivre, point qui a été corrigé sur ce second long-jeu. S’inspirant davantage d’airs à la Blonde Redhead (Through Air Over Water), le SAG met cette fois davantage en avant-plan la jolie voix de Sian Ahern. Les multi-instrumentistes Rupert Clervaux et Ben Crook ont aussi davantage misé sur des ambiances plus douces (Airlock) sans pour autant sacrifier l’originalité du tout. La chanson épique Close To The Ground est un bel exemple de l’ampleur que le SAG a acquis musicalement d’un album à l’autre. Les guitares sèches y côtoient des effets électroniques et de multiples couches de percussions et claviers.

Magiques et mystérieux comme peuvent l’être nos Caniche Hara-Kiri chéris (la mélodie décantée de To Thine Own Self Be True), le Sian Alice Group combine des éléments de rock alterno à la Blonde Redhead à des moments plus folk intimes, à la Cat Power des débuts. Beaucoup plus accessible que leur premier LP, « Troubled, Shaken, Etc. » surprend par ses nombreux styles très variés d’une pièce à l’autre, tout en restant cohérent et en ne sacrifiant pas la mélodie pour gagner en originalité (First Song, Angelina). Ils passent de rythmes tribaux au trip hop, puis au folk vaporeux (White, à la Mazzy Star en plus folk), pour ensuite se poser délicatement sur les touches d’un piano légèrement rythmé (Grow Again, Repeat)… tout en douceur. Il y a dans cet album une ligne conductrice subtile et subconsciente qui permet à l’auditeur de suivre le groupe dans ses délires, quels qu’ils soient. Certains moments, en fin d’album, peuvent toutefois être pas mal chaotiques (Salt Water).

Belle œuvre – mais particulière – de ce trio aidé sur disque par Mike Bones, Eben Bull, Sasha Vine, ainsi que John Coxen (de Spring Heel Jack) et Graham Barton. « Troubled, Shaken, Etc. » est un disque qui s’écoute dans des moments où l’on est disposé à embarquer dans le trip du groupe… ou ne s’endure pas du tout. Dans les bonnes conditions, cet album vous colle au cerveau. (NP)

- Desc. : Shoegaze-pop électro-ambiant
- R.S.V.A. : Mahogany, Cocteau Twins, Elika

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0