[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > S > SHAPIRO, SALLY

Somewhere Else

SHAPIRO, SALLY

Paper Bag

jeudi 21 mars 2013, par Nicolas Pelletier

(2.5/5) Sally Shapiro se lance dans l’électro lounge avec une décennie de retard ! Avec la douce voix aigüe féminine qui demeure en avant-plan et les couches de claviers (I Dream of with an Angel Tonight), Sally Shapiro nous transporte dans un univers planant, mais rythmé. Mais très vite, on grimpera dans la machine à remonter le temps, pour atterrir en Italie, vers 1980.

En fait, « Sally Shapiro » n’est pas que le nom (fictif) de la chanteuse, mais surtout un duo de Suédois mené par Johan Agebjörn et une vocaliste désirant demeurer dans l’anonymat. Leur musique est un pastiche (très réussi) de la pop commerciale italienne des années 80. Pour les intéressés du genre, c’est bien fait.

Si les premiers morceaux sont assez prévisibles dans le moule loungy, les suivants surprennent par leur mouture carrément pop de type « dance floor » ! La chanson All My Life donne dans le genre de Mylène Farmer... Le morceau suivant, au titre comique - This City’s Local Italo Disco DJ Has A Crush on Me - évoque sans équivoque les années 80 des Pet Shop Boys, Niagara et autres Bananarama. On n’atteint jamais ici le panache d’un Slove ou même Ratatat avec Sally Shapiro. On demeure plutôt dans le doux dance music. Les mélodies ne sont jamais mémorables, mais cette pop est entraînante comme le lounge l’était dans les années 1997 à 2002.

On ne risque pas de les voir en concert : la demoiselle Shapiro a décidé en 2009 (sur son blogue MySpace…) que la scène ne l’intéressait pas du tout et que s’en étaient fait des concerts. Il semblerait qu’elle ait tenu parole jusqu’ici.

- Desc. : Pop 80 pastiche
- R.S.V.A. : Annie, Pet Shop Boys, Feist

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0